L'Allemagne avait choisi le 30 mars de restreindre l'usage du vaccin AstraZeneca pour les moins de 60 ans, en raison de rares cas de thromboses repérés en Europe.

Les personnes de cette tranche d'âge ayant reçu avant cette date une première dose du sérum du laboratoire anglo-suédois bénéficieront pour leur deuxième injection de la préparation de BioNTech/Pfizer ou Moderna, également disponibles en Allemagne, ont décidé les responsables de la santé à l'issue d'une réunion, selon l'agence de presse DPA.

"La solution qui a été trouvée offre une bonne protection", a déclaré à DPA le président de la Conférence des ministres de la Santé et responsable pour la Bavière, Klaus Holetschek.

Selon le ministère de la Santé, quelque 2,2 millions de citoyens de moins de 60 ans ont reçu une première vaccination avec AstraZeneca au cours des dernières semaines.

L'Allemagne a décidé, comme de nombreux pays dont la Belgique, de limiter aux plus âgés l'usage d'AstraZeneca car des thromboses rarissimes ont été observées chez des sujets plus jeunes.

Au 2 avril, il y avait 42 cas répertoriés de thrombose veineuse cérébrale après une vaccination AstraZeneca. Dans 35 cas, il s'agit de femmes de 20 à 63 ans et 8 personnes sont décédées.