"Le conseil de défense a décidé de l'augmentation de notre posture de vigilance", a déclaré M. Darmanin à l'issue de sa réunion autour d'Emmanuel Macron.

"Ce sera 3.500 gendarmes réservistes rappelés, qui a partir de lundi seront à la disposition du corps préfectoral, mais aussi 3.500 policiers et gendarmes mobiles, qui seront à disposition des préfets", a-t-il ajouté.

Le renforcement des mesures de sécurité autour des lieux de cultes chrétiens sera "fort" en ce week-end de la Toussaint, a également déclaré le ministre.

M. Darmanin a en outre annoncé l'envoi de 120 policiers à Nice, où trois personnes sont mortes, dont au moins deux égorgées, à l'intérieur de la basilique Notre-Dame-de-l'Assomption. Quant aux établissement scolaires, "dans un moment de crise Covid mais également de crise de menaces terroristes, ils seront particulièrement protégés". Des "consignes seront données en ce sens, évidemment", selon le ministre.

Le 16 octobre, Samuel Paty, professeur de collège en région parisienne, a été décapité par un islamiste russe tchétchène pour avoir montré en classe des caricatures de Mahomet, dans un cours sur la liberté d'expression.