"Ce véhicule aurait dû être capable de se débarrasser de ce matériel", a expliqué le chef de la police de Los Angeles, Michel Moore lors d'une conférence de presse. "Quelque chose s'est produit dans ce véhicule de confinement qui n'aurait pas dû arriver et nous ne savons pas pourquoi".

Plus tôt dans la journée de mercredi, la police de Los Angeles (LAPD) avait reçu un appel concernant des feux d'artifice illégaux. Lorsque les agents sont arrivés sur place, ils ont trouvé des feux d'artifice empilés sur une hauteur de deux à trois mètres et des explosifs improvisés, selon M. Moore.

L'explosion s'est produite lorsque les agents ont fait exploser intentionnellement les dispositifs improvisés dans le camion, a déclaré Moore.

Une personne a été arrêtée et inculpée de possession d'un engin destructeur, a ajouté le chef de la LAPD. Les feux d'artifice étaient destinés à être vendus aux alentours de la fête nationale, le 4 juillet, semble-t-il.

Sur les 17 personnes blessées, 10 sont des policiers et sept des civils, a précisé M. Moore. Dans un communiqué antérieur, les pompiers de Los Angeles ont déclaré 16 blessés, dont neuf membres de la police de Los Angeles "tous dans un bon état avec des blessures mineures" et un membre du Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives (ATF), qui avait des blessures mineures.

Sur les six civils mentionnés, trois d'entre eux ont subi des blessures graves et les trois autres des blessures légères, selon les pompiers.