Pris sur le fait. Andrew Brenner, sénateur républicain de l'Etat de l'Ohio aux Etats-Unis, participait à une réunion gouvernementale sur Zoom la semaine dernière. Lorsque la vidéo commence, on voit le sénateur assis dans sa voiture garée, côté conducteur. Il se penche en avant et sa caméra s'éteint. Quand il revient à l'écran, le décor a changé. Andrew Brenner semble alors se trouver dans un bureau, avec des armoires en bois en fond et des cadres sur le mur.

Mais sur la vidéo retransmise en direct à la télévision, on peut voir largement qu'il s'agit d'un filtre. Le personnage, ceinturé, se détache du cadre et ne cesse de regarder dans tous les sens, révélant la vue de la fenêtre de la voiture.

Suite à l'incident, Andrew Brenner a déclaré qu'il n'était pas distrait et a avoué avoir pris d'autres appels téléphoniques en conduisant. "Je faisais attention à ma conduite et j'écoutais", s'est justifié le Républicain. "J'ai eu deux réunions consécutives qui se sont déroulées dans des lieux différents. J'ai en fait été sur d'autres appels, en conduisant. Je ne fais pas attention à la vidéo. Pour moi, c'est comme un coup de fil. "

"Le sénateur Brenner respectait la loi, en utilisant la technologie audio mains libres", a aussi déclaré son porte-parole John Fortney.

Le plus cocasse est que le même jour la Chambre des représentants de l'Etat examinait un projet de loi sanctionnant l'utilisation du téléphone au volant.