Le président Barack Obama a entamé jeudi une révision importante de la politique de la sécurité nationale

WASHINGTON Le président Barack Obama a entamé jeudi une révision importante de la politique de la sécurité nationale, en ordonnant la fermeture d'ici un an du centre de détention de Guantanamo.

Le nouveau chef de la Maison Blanche, selon des responsables de son administration, a également signé des décrets sur le réexamen du fonctionnement des tribunaux militaires jugeant des terroristes présumés et l'arrêt des techniques d'interrogatoires «musclées», assimilées à de la torture par les organisations de défense des droits de l'Homme.

Barack Obama, durant sa campagne électorale, s'est engagé à fermer rapidement le centre de détention controversé ouvert en 2002, après les attentats du 11 septembre 2001.

Quelque 245 terroristes présumés y sont toujours détenus, la plupart sans inculpation ni jugement en dehors de tout cadre légal. L'ancienne administration Bush a toujours considéré les prisonniers de Guantanamo comme des «combattants ennemis» -statut créé pour l'occasion-, ne bénéficiant pas des droits conférés par la loi fédérale américaine ou les Conventions de Genève sur les prisonniers de guerre.

© La Dernière Heure 2009