"C'est un véritable drame", a d'emblée expliqué le co-fondateur de Microsoft. "La seule bonne nouvelle depuis le début a été les vaccins contre le Covid-19". Selon lui, le monde devra encore patienter de nombreux mois: "A la fin de l'année 2022, nous devrions atteindre l'immunité collective suffisante et nous attendons tous cela. De nombreuses personnes souffrent à travers le monde".

Selon Bill Gates, le virus et ses conséquences mettront un long moment avant d'éventuellement se résorber: "Nous ne pouvons pas mesurer les pertes au niveau de l'enseignement et de la souffrance due aux restrictions imposées". Il estime même que certains aspects, notamment économiques, mettront entre 5 et 10 ans avant de revenir aux normes de 2020. Dans son ouvrage, le philantrope déplore que la pandémie a défait des dizaines d'années de progrès sur le plan de la pauvreté et des maladies: "Les gouvernements ont dû déplacer du personnel et leur financement vers d'autres priorités".

Il ajoute que si certains investissements avaient été réalisés plus tôt, la pandémie aurait pu être contenue. Il pense notamment au testing qui a véritablement fait défaut au début de la crise. il explique par ailleurs que les riches nations devront investir plus pour renforcer leurs systèmes de soins de santé pour être mieux préparées à une éventuelle nouvelle épidémie. De plus, Bill Gates conseille de travailler en particulier sur des projets qui boosteront la relance économique et la lutte contre le changement climatique.

Dépuis le début de la crise, le milliardaire Bill Gates a versé plus de 1,8 million de dollars à des organisations caritatives. Il a été un donateur important dans cette catastrophe sanitaire.