L'ancien conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche John Bolton s'est inquiété, en 2019 auprès du ministre américain de la Justice, de la tendance du président américain à accorder des faveurs à des autocrates, selon un extrait de son livre à paraître cité lundi par le New York Times.

Le manuscrit de M. Bolton relate notamment une rencontre avec le ministre de la Justice Bill Barr, selon le New York Times. Au cours de leur conversation, M. Bolton s'inquiète des faveurs accordées par Donald Trump aux dirigeants turc et chinois notamment en levant, contre l'avis de son gouvernement, des sanctions américaines contre la firme de télécommunications chinoise ZTE.

Toujours selon le manuscrit cité par le journal, M. Barr a répondu qu'il était également inquiet de l'influence exercée par M. Trump sur des enquêtes en cours aux Etats-Unis contre des entreprises basées en Turquie et en Chine.

Cette conversation "souligne le fait que le malaise à propos du goût apparent de M. Trump pour les dirigeants autoritaires, longtemps exprimé par des experts et par ses opposants, existait aussi parmi certains des plus hauts membres de son gouvernement", souligne le New York Times.

Le journal a déjà révélé dimanche que, dans le même livre, M. Bolton confirmait que Donald Trump avait conditionné une aide militaire pour l'Ukraine à l'ouverture par Kiev d'une enquête sur un rival politique, l'ancien vice-président et candidat à la présidentielle de 2020 Joe Biden.

Ces affirmations explosives de John Bolton ont brouillé la défense du président lundi lors de la reprise de son procès en destitution devant le Sénat américain.