Les conservateurs perdraient 81 députés, ce qui leur ferait perdre leur majorité de 80 sièges remportée lors des élections de décembre 2019. Le Premier ministre Boris Johnson ne parviendrait par ailleurs pas à se faire élire.

Le parti, auquel le sondage accorde 284 députés, se maintiendrait donc de peu devant les travaillistes, qui détiendraient 282 sièges (+82).

En Écosse, tous les sièges sauf deux reviendraient au Scottish National Party (SNP) de Nicola Sturgeon. Le parti compterait dans ce cas 57 députés, contre 47 actuellement. Les libéraux-démocrates passeraient selon l'enquête de 11 à 2 sièges.

Le sondage a été réalisé avant l'accord intervenu entre le Royaume-Uni et l'Union européenne à la veille de Noël sur le Brexit.