"L'incendie se serait propagé au dépôt central des armes et munitions, causant la mort de plus d'une centaine de nos compatriotes"

BRAZZAVILLE Les explosions dimanche dans un dépôt de munitions à Brazzaville, qui ont tué au moins "146 personnes" et fait des centaines de blessés, sont dues à un "court circuit" puis à un incendie, selon le compte-rendu d'un conseil des ministres extraordinaire tenu dans la nuit de dimanche à lundi.

"A la lumière des faits, sous la réserve des conclusions de l'enquête, un court circuit aurait donné lieu à un incendie, lequel se serait propagé au dépôt central des armes et minutions, causant la mort de plus d'une centaine de nos compatriotes", selon le texte.

© La Dernière Heure 2012