C'était la première de Jean Castex à l'Assemblée nationale ce mercredi. Et comme Eric Dupond-Moretti, le nouveau Premier ministre français a été chahuté.

"C'est mou!", "accélère!": dans une ambiance agitée, les députés d'opposition ont pressé le Premier ministre de fixer sa "feuille de route" et tenté de le déstabiliser, lors de sa première séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Virginie Duby-Muller (LR) a lancé la charge, dans un hémicycle fourni: "Votre gouvernement penchera bien plus à gauche que vous" et "les Français n'en peuvent plus". "Avez-vous le courage de reconnaître que le cap n'était pas le bon?".

Le chef du groupe Damien Abad (LR) avait plus tôt dit à l'AFP attendre du Premier ministre "qu'il fixe un peu la feuille de route" et la "méthode de travail", à défaut de son discours de politique générale qui n'aura lieu que la semaine prochaine.

Applaudi par la majorité dans une ambiance de rentrée des classes, M. Castex a dit "toute l'émotion et tout l'honneur" qu'il ressentait devant "la représentation nationale".

Il a défendu "un gouvernement de combat", "tourné vers l'efficacité", alors qu'au banc se trouvaient anciens et nouveaux ministres portant des masques, crise sanitaire oblige.

D'emblée, le locataire de Matignon a été chahuté sur sa droite comme sur sa gauche. "Allez, allez", entendait-on alors que M. Castex prenait son temps.

"Il a pour mission de nous endormir!", a raillé Patrick Hetzel (LR) sur Twitter.


"Assez pénible à supporter"

"Truismes" et "langue de bois", a épinglé l'insoumis Eric Coquerel, tandis que Jean-Luc Mélenchon disait son "ennui" face à un "ouragan de banalités".

"C'est assez pénible à supporter, les mots poussent entre les arbres, et les arbres entre les mots", a ensuite renchéri Mélenchon sur BFMTV. "Il parle à deux à l'heure pour dire des banalités. Soit on le prend mal et on se dit qu'il se moque de nous, soit on se dit que c'est le maximum dont il est capable. Ce n'est pas un beau moment de démocratie parlementaire ça c'est sûr".

C'est sûr, le style Castex n'a pas (encore) convaincu les députés...