D'après les données de l'ECDC , une grande partie des Pays-Bas viennent de passer en rouge foncé sur la carte, cela concerne les provinces de Hollande-Septentrionale, Hollande-Méridionale, Utrecht, Brabant-Septentrional, Gueldre et Overijssel. Cela signifie que plus de 500 personnes ont été testées positives au cours des deux dernières semaines. La province de Groningen était déjà la région la plus contaminée et continue de l'être. Les provinces de Zélande, Limbourg, Drenthe, Frise et Flevoland restent également en rouge.

D'autres régions de l'UE passent également au rouge. C'est le cas de la Région bruxelloise. La Wallonie et la Flandre restent en orange, colorées de cette couleur la semaine dernière.

Le code couleur d'un pays sur la carte est défini par l'incidence et le taux de positivité. Une région est indiquée en rouge dans deux cas de figure. Pour le premier il faut que l'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, se situe entre 75 et 200 et que le pourcentage de test positif soit de 4% ou plus. Le second ne concerne que l'incidence qui doit se situer au-dessus de 200 mais en dessous de 500.

Avec une incidence de 213 et un taux de positivité de 2,5% (Selon les chiffres de Sciensano), Bruxelles se situe dans le deuxième cas de figure.

La Corse, l'Irlande, l'Espagne et la Grèce sont aussi concernées. En Espagne, ce sont les villes de Valence, Majorque et Ibiza qui passent du rouge au rouge foncé. En Grèce, la Crète est également devenue rouge foncé et les régions de Thessalie et des Iles ioniennes et égéennes se sont teintées en rouge également.

Pour le reste, une grande partie de la France passe en orange, comme en Italie pour la Sardaigne, la Sicile, Venise et Rome.

Pour les zones passées au rouge, cela signifie que les conditions de voyages changent. Hormis pour les personnes ayant le pass sanitaire européen attestant d'une vaccination complète, d'un certificat de rétablissement, ou d'un test PCR négatif de moins de 72h, les voyageurs devront observer une quarantaine en Belgique au retour de ces pays. Un test PCR négatif conditionne la sortie de l'isolement.

© ECDC