Monde Les montants en jeu pour assurer les édifices religieux - cathédrales, abbayes - peuvent être colossaux.

Qu’il s’agisse de la cathédrale de Tournai, de l’église paroissiale, de l’Abbaye de Scourmont ou encore de la basilique de Koekelberg, toutes sont assurées contre l’incendie.

"Les bâtiments de grande ampleur peuvent être assurés", souligne Wauthier Robyns, Directeur chez Assuralia, la fédération du secteur de l’assurance. "Le tout est de voir à qui revient de gérer le risque."

De fait, les montants en jeu peuvent être colossaux. La cathédrale de Tournai est assurée pour 100 millions d’euros en risque incendie. C’est 10 millions d’euros pour les tempêtes ou encore 4 millions pour le mobilier, selon les chiffres communiqués par Bertrand Evrard, architecte de la province de Hainaut, responsable de la rénovation en cours.

(...)