Si tout porte à croire qu'Emmanuel Macron se portera candidat à sa succession lors de la présidentielle française prévue en mai prochain, il n'a toujours pas officialisé sa candidature. Depuis plusieurs mois, la question est sur toutes les lèvres, mais le président sortant botte continuellement en touche et préfère maintenir le suspense.

Pourtant, ses récentes déclarations et ses déplacements aux quatre coins de l'Hexagone laissent planer peu de doute sur sa candidature: à 100 jours de l'élection, l'homme fort de LREM semble aujourd'hui bel et bien en campagne.

Mitterrand, le plus tardif

Mais pourquoi Macron tarde-t-il autant à se déclarer candidat? Tout est une question de stratégie politique. D'ailleurs, presque tous ses prédécesseurs ont usé de la même technique et ont pris leur temps avant d'officiellement se porter candidat à leur succession, remarque la RTBF.

Avant François Hollande, qui avait décidé en 2017 de ne pas retenter l'aventure présidentielle au vu de sondages peu favorables, Nicolas Sarkozy avait lui décidé de briguer un second mandat en 2012, mais ne l'avait annoncé que très tard. Le Républicain avait attendu le 15 février avant d'officialiser sa candidature sur le plateau du 20h de TF1, soit seulement 66 jours avant le 1er tour.

En 2002, Jacques Chirac avait lui aussi laisser planer le doute. Le président sortant s'était déclaré candidat environ 2 mois avant l'échéance. Il l'avait annoncé le 11 février, en réponse à une question posée par le maire d'Avignon, Marie José Roig. 

Son prédécesseur, François Mitterrand, avait lui fait durer encore plus le suspense, en n'annonçant sa candidature que le 22 mars 1988, soit seulement un mois avant le 1er tour, fixé le 24 avril. "Je veux que la France soit unie", s'était-il justifié sur le plateau d'Antenne 2 à l'époque.

S'il suit la logique de ses prédécesseurs, Macron pourrait donc bien encore patienter quelques semaines avant de se présenter officiellement. Le président sortant devra tout de même impérativement se déclarer candidat avant le 4 mars, la date butoir fixée pour le dépôt de candidatures.