Selon la télévision finlandaise MTV, il s'agit de cinq hommes et les soupçons sont liés à des explosifs.

"Il n'y a pas de danger imminent", a déclaré la police sur Twitter. En mars dernier, le renseignement finlandais Supo avait déclaré que la menace terroriste dans le pays nordique de 5,5 millions d'habitants était "élevée", soit le deuxième niveau le plus bas sur une échelle de quatre.

Ils ont toutefois averti que le risque lié à l'extrémisme de droite était "plus préoccupant" que l'année précédente. Rares sont les arrestations liées au terrorisme en Finlande. C'est en 2018 que la charge de terrorisme a été retenue pour la première fois, lorsqu'un demandeur d'asile marocain débouté, Abderrahman Bouanane, a poignardé dix personnes, en tuant deux, dans la ville de Turku (sud-ouest).