551 nouveaux décès à l'hôpital en 24H, chiffre record pour la 2e vague en France

551 personnes atteintes de la maladie de Covid-19 sont mortes à l'hôpital ces dernières 24 heures, un chiffre record pour la 2e vague, portant le total des décès depuis le début de l'épidémie à 40.987, a annoncé lundi le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

"Le pic de l'épidémie est devant nous, la 2e vague progresse toujours", a mis en garde M. Salomon, tout en observant "une progression plus lente" de celle-ci "partout où ont été appliquées des mesures de freinage précoce en particulier le couvre-feu".


"C'est encourageant et cela nous incite à continuer collectivement nos efforts", a déclaré le directeur général de la Santé.

Le record de décès comptabilisés en 24 heures à l'hôpital lors de la première vague de l'épidémie de Covid-19 avait été franchi le 6 avril, avec 613 décès.

Le directeur général de la santé a aussi annoncé que 1.807.479 cas de Covid-19 avaient été comptabilisés au total en France depuis le début de l'épidémie.

31.125 patients atteints de Covid-19 étaient hospitalisés en France, dont 4.690 dans des services de réanimation, soit 163 de plus que la veille pour la réa.

10 millions de cas détectés aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont franchi lundi la barre des 10 millions de cas détectés de contamination au nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.

Il n'aura fallu que 10 jours au pays, le plus endeuillé au monde par le Covid-19, pour passer de 9 à 10 millions de cas confirmés après avoir enregistré la semaine dernière plusieurs records de nouvelles infections journalières.

D'après les chiffres de Johns Hopkins, les Etats-Unis ont recensé plus de 100.000 cas positifs sur 24 heures au cours des quatre derniers jours, avec un pic à 127.000 entre jeudi et vendredi.

Avec plus de 237.000 morts, la première puissance mondiale a payé le plus lourd tribut humain à la pandémie, et compte à elle seule, avec ses 10 millions de cas, pour près d'un cinquième du nombre total de contaminations enregistrées à travers le monde depuis l'apparition du virus en Chine fin 2019.

Le groupe pharmaceutique américain Pfizer a annoncé lundi que son candidat vaccin, développé conjointement avec le laboratoire allemand BioNTech, était "efficace à 90%" contre le Covid-19.

Le président élu des Etats-Unis Joe Biden a dit voir dans cette annonce de nombreuses "raisons d'espérer", tout en rappelant que la "bataille" contre le virus était encore loin d'être gagnée.

Le démocrate a dévoilé la composition de sa cellule de crise sur le Covid-19, composée de scientifiques et d'experts en santé publique qui l'aideront à établir une feuille de route pour s'attaquer à la pandémie dès le début de sa présidence en janvier.

"Un hiver très sombre se présente toujours face à nous", a-t-il mis en garde lors d'une allocution centrée sur la crise sanitaire, implorant les Américains de porter un masque.

Le port du masque "n'est pas une posture politique", a affirmé le septuagénaire depuis sa ville de Wilmington, dans l'Etat du Delaware, alors que les partisans du président sortant Donald Trump sont parfois réticents à le faire.