Le point sur la situation du coronavirus.

Amérique du Nord

Canada

Une personne âgée qui avait contracté le coronavirus est décédée dimanche soir dans une maison de retraite médicalisée de la Colombie-Britannique, premier décès constaté au Canada, ont annoncé lundi les responsables de la santé de cette province de l'ouest. "Nous sommes très attristés d'apprendre qu'un de nos résidents du centre de soins de santé de Lynn Valley, qui avait été contaminé par le Covid-19, est décédé hier soir", a dit à la presse Bonnie Henry, responsable de la santé de la Colombie-Britannique.

Europe

Espagne

Le gouvernement espagnol a annoncé lundi la fermeture des centres éducatifs dans ses zones les plus touchées par le nouveau coronavirus, dont la région de Madrid, après un bond du bilan à 1.204 contaminés et 28 morts. Depuis dimanche, l'Espagne connait "une aggravation de l'évolution de la maladie", a reconnu son ministre de la Santé Salvador Illa à l'issue d'une réunion extraordinaire avec les autorités des 17 régions du pays, recommandant à l'ensemble de la population "d'éviter les voyages qui ne sont pas nécessaires".

Le bilan du Covid-19 a ainsi quasiment doublé au cours des dernières 24 heures: l'Espagne comptait 589 cas et 16 morts dimanche. Face à ce "changement de scénario", le ministre a annoncé des nouvelles mesures pour les principaux foyers de contagion que sont la région de Madrid et deux villes du Pays basque (nord), dont Vitoria, la capitale régionale.

Dans ces zones, tous les centres éducatifs, des garderies jusqu'aux universités, seront fermés à partir de mercredi, a précisé M. Illa, qui a aussi appelé à privilégier le télétravail.

Dans la région de Madrid, le nombre de cas est passé de 202 à 577 au cours des dernières 24 heures et on recense 17 morts selon le dernier bilan de l'exécutif régional.

Quatrième économie de la zone euro, l'Espagne redoute de plus en plus les dommages économiques du nouveau coronavirus. D'autant que ses deux régions les plus touchées, celles de Madrid et du Pays basque, sont parmi les plus riches et les plus peuplées du pays. "Comme cela se prolonge dans le temps, cela a déjà commencé à avoir des conséquences économiques", a reconnu la numéro deux du gouvernement Carmen Calvo lundi à la radio publique. "Nous sommes un pays de tourisme et nous devons être vigilants".

En Espagne, les processions de la Semaine sainte qui précède Pâques marquent traditionnellement le début de la haute saison touristique.

S'exprimant pour la première fois sur le sujet, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a annoncé un "plan choc" pour l'économie qui sera mis en place "dès que possible", sans donner plus de précisions.

Le match de football de l'Europaleague entre Séville et Rome se jouera jeudi à huis clos, a ajouté le ministre espagnol de la Santé. Dans le sillage des marchés mondiaux, la Bourse de Madrid s'est effondrée de 7,96% lundi à la clôture.

Allemagne

L'Allemagne a enregistré lundi deux premiers décès de malades infectés par le nouveau coronavirus, ont indiqué les autorités locales.

Une femme de 89 ans est morte à Essen, en Rhénanie du Nord-Westphalie, a indiqué la mairie d'Essen dans un communiqué. L'autre décès est intervenu dans la même région, à Heinsberg, une ville proche des Pays-Bas devenue depuis plusieurs semaines un des principaux foyers d'infection au Covid-19 en Allemagne.

L'Allemagne a dépassé le seuil du millier de cas de contamination au coronavirus avec 1.112 personnes répertoriées, soit un bond de plus de 150 en moins de 24 heures, a annoncé lundi l'institut Robert Koch. Le principal foyer reste la région de Rhénanie du Nord-Westphalie, à la frontière avec les Pays-Bas et la Belgique, avec près de 500 cas à lui seul, a précisé cet institut de référence qui supervise en Allemagne la recherche sur les épidémies et maladies.

Le gouvernement allemand a appelé à interdire dans les prochaines semaines tous les rassemblements de plus d'un millier de personnes dans le pays, où l'inquiétude grandit de jour en jour face à l'épidémie.

L'Allemagne a l'une des populations les plus âgées d'Europe. Mais pour le moment, elle ne déplore pas de décès dans le pays lié au coronavirus.

France

Le coronavirus a causé quatre décès supplémentaires en France lundi, portant le bilan total à 25 morts et 1.412 cas confirmés, selon le bilan officiel annoncé lundi soir par le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Cependant, le site officiel "Santé publique France" annonçait simultanément un bilan de "30 morts".

Interrogé sur ce point pendant son point de presse, le Pr Salomon a fait valoir qu'il ne rapportait que "les données consolidées".

Le nombre de cas est en hausse de 286 par rapport au précédent bilan.

Parmi les personnes décédées, quinze sont des hommes et dix des femmes, a précisé M. Salomon qui a également fait part d'un septième "regroupement" de 38 cas positifs à Ajaccio, en Corse.

Six foyers avaient déjà été identifiés en Haute-Savoie (La Balme et les Contamines), dans l'Oise, le Morbihan, le Haut-Rhin et avec le groupe de touristes de retour d'un voyage en Egypte.

Des établissements scolaires resteront fermés pour plus de 300.000 élèves à partir de lundi dans les foyers les plus actifs du coronavirus en France, où les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits pour lutter contre la propagation de l'épidémie. Deuxième pays le plus affecté en Europe, après l'Italie, la France multiplie les mesures de prévention, plus d'un millier de personnes étant contaminées dans l'Hexagone. Dans le Haut-Rhin et l'Oise, deux départements parmi les plus touchés, toutes les écoles et les crèches restent portes closes à compter de lundi et pendant au moins deux semaines. Cette disposition concerne 165.000 élèves dans l'Oise et 127.000 dans le Haut-Rhin. Concrètement, les professeurs et élèves auront recours à l'enseignement à distance pour assurer la continuité des cours.

Jusqu'ici, seuls les rassemblements de plus de 5.000 personnes avaient été interdits, ce qui avait déjà entraîné de nombreuses annulations de salons (Mondial du tatouage, Salon du Livre), concerts, spectacles et représentations sportives. "Nous sommes toujours ce soir au stade 2, cela veut dire que notre priorité est de tout faire pour ralentir la circulation du virus sur le territoire national", a souligné M. Véran, alors que la France compte 1.126 personnes contaminées et 19 décès. "L'épidémie n'a pas, à ce stade, touché tout le pays, mais elle progresse dans certains territoires dans lesquels l'activité virale est très dynamique", a précisé le ministre, qui va assouplir les conditions pour avoir recours à des téléconsultations. Il a également signé un décret permettant de déplafonner les heures supplémentaires pour les professionnels de santé à l'hôpital.

Face à la situation exceptionnelle, la France se prépare au passage au stade 3 de l'état d'alerte, "inexorable", selon le président Emmanuel Macron, et qui devrait survenir dans les prochains jours. Contrairement au stade 2, le stade 3, celui de l'épidémie, ne vise plus à enrayer la propagation mais à en atténuer les conséquences. Il prévoit la suspension de certains transports en commun, la fermeture d'écoles sur tout ou partie du territoire, la restriction des rassemblements et la mobilisation de tous les secteurs de soin: hôpitaux, professionnels de santé libéraux et services de soin et d'aide à domicile.

Italie

Le gouvernement italien a annoncé lundi la fermeture de toutes les stations de ski du pays pour tenter d'endiguer l'épidémie de coronavirus qui sévit dans le nord.

"Nous avons décidé de fermer toutes les stations de ski du pays dès demain matin (mardi) par ordonnance de la Protection civile", a annoncé le ministre aux Affaires régionales Francesco Boccia.

Des mutineries, qui ont fait au moins un mort, ont éclaté dimanche dans quatre prisons italiennes, après la suspension des visites familiales dans le cadre des mesures prises pour enrayer l'épidémie de coronavirus, ont annoncé un syndicat de personnel pénitentiaire et une ONG. "A la suite des modifications introduites par le gouvernement sur les visites en prison entre détenues et leurs familles, à cause du coronavirus, des protestations de détenus sont en cours dans les établissement pénitentiaires de Naples Poggioreale (sud), Modène (nord), Frosinone (centre) et Alexandrie (nord-ouest)", précise l'organisation syndicale autonome de la police pénitentiaire (Osapp).

République tchèque

Dès lundi, la température des personnes à bord de voitures sera contrôlée. Les voyageurs avec une température supérieure à 38 degrés devront observer une quarantaine ou être transportés à l'hôpital. Les étrangers seront priés de rentrer chez eux dans cette éventualité, a annoncé la vice-première tchèque Anna Schillerova. Des brochures informatives seront distribuées par la police aux passages frontaliers avec l'Allemagne, l'Autriche, et la Slovaquie, a annoncé un porte-parole de la police à l'agence de presse CTK. Selon le ministère de la Santé tchèque, 28 cas d'infection au nouveau coronavirus sont confirmés. La Pologne avait déjà confirmé que dès lundi, des contrôles aléatoires seraient opérés auprès des bus de voyageurs entrants dans le pays d'Europe de l'Est.

Irlande

Le gouvernement irlandais a décidé d'annuler les parades organisées à Dublin et la deuxième ville du pays, Cork, pour la Saint-Patrick le 17 mars en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, a annoncé lundi le groupe audiovisuel public irlandais RTE.

Les autorités doivent tenir une conférence de presse lundi après-midi pour s'exprimer sur l'événement, qui rassemble chaque année des dizaines de milliers de personnes en Irlande, où 21 cas ont été confirmés.

Portugal

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa a annoncé dimanche qu'il se mettait de lui-même en quarantaine, par précaution, suspendant toute activité publique au Portugal et à l'étranger pendant deux semaines. Il a justifié cette décision inédite en expliquant qu'il avait été en contact la semaine dernière avec des élèves d'une école du nord du Portugal, fermée ensuite après la découverte d'un cas de coronavirus. "Ni l'élève hospitalisé ni sa classe n'ont participé à cette rencontre", précise toutefois le communiqué publié sur le site de la présidence.

Le chef de l'Etat "ne présente aucun symptôme" et il poursuivra ses activités depuis le palais présidentiel. Le communiqué souligne que le président a décidé de suivre les recommandations des autorités sanitaires, car il estime qu'en matière de prévention il doit "donner l'exemple". Le Portugal connaît depuis samedi une hausse du nombre de cas de Covid-19, particulièrement dans le nord du pays. Le pays a franchi samedi le seuil des 20 cas confirmés, contre 13 vendredi soir. Pour y faire face, les autorités ont annoncé un ensemble de mesures pour le nord du Portugal: suspension temporaire des visites dans les hôpitaux, les maisons de retraite et les prisons, fermeture d'une école et des installations de deux universités.

Grèce

Une habitante grecque a été diagnostiquée positive au nouveau coronavirus sur l'île de Lesbos, où plusieurs centaines de migrants sont arrivés récemment, a-t-on appris lundi auprès de l'hôpital de Mytilène où elle a été admise. Cette femme de 40 ans, qui avait voyagé récemment en Israël et en Egypte, avait été placée dès dimanche à l'isolement et ses enfants ne se sont pas rendus à l'école lundi, a précisé la télévision publique ERT.

Le ministère grec de la Santé a recensé lundi onze nouveaux cas de coronavirus, qui touche désormais 84 personnes en Grèce, mais n'a pas mentionné celui de Lesbos.

Les autorités grecques avaient à plusieurs reprises exprimé leur inquiétude quant à la propagation de l'épidémie sur les îles grecques qui abritent des milliers de migrants.

Plus de 1.700 nouveaux demandeurs d'asile sont arrivés la semaine dernière sur les îles de la mer Egée, dont la majorité à Lesbos, après la décision d'Ankara d'ouvrir ses frontières.

A Lesbos, plus de 19.000 demandeurs d'asile se trouvent dans des conditions précaires dans le centre de réception de Moria conçu pour en accueillir moins de 3.000.

Asie

Chine

Plus de 70% des personnes ayant été contaminées par le nouveau coronavirus en Chine ont guéri, a annoncé lundi l'Organisation mondiale de la santé, indiquant que le géant asiatique "est en train de maîtriser l'épidémie".

"Sur les 80.000 cas rapportés en Chine, plus de 70% ont guéri", a affirmé le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse à Genève.

Réouverture partielle de Disneyland ou des magasins Ikea, fermeture d'hôpitaux de campagne: la Chine s'orientait lundi vers un retour à la normale très progressif après un mois et demi d'hyper restrictions pour cause de coronavirus. Le pays où le Covid-19 a fait son apparition fin 2019 voit la maladie reculer depuis plusieurs semaines sur son sol, alors même qu'elle se propage dans le reste du monde. Même si les mesures de restriction restent draconiennes et que beaucoup d'habitants préfèrent rester confinés chez eux, chaque jour qui passe voit un peu plus de piétons et d'automobiles dans les rues de Pékin.

L'aéroport de Wuhan a indiqué lundi que certains de ses responsables avaient repris le travail, mais sans préciser quand les vols pourraient reprendre. Témoin du recul de la maladie à Wuhan, 14 des 16 hôpitaux de campagne ouverts pour les patients contaminés ont déjà été fermés, a rapporté l'agence Chine nouvelle.

Dans toute la Chine, 19.000 patients sont toujours hospitalisés, contre un maximum de 58.000 à la mi-février.

Le coronavirus a encore tué 22 personnes dans le pays, selon le bilan journalier fourni lundi par les autorités. C'est le chiffre le plus bas communiqué depuis le 27 janvier. Le nombre quotidien de nouvelles contaminations est tombé de son côté à 40, soit le niveau le plus bas depuis le début officiel du comptage en janvier.

Vietnam

Treize personnes ont été infectées par le coronavirus sur un vol Londres-Hanoï, entraînant la mise en quarantaine d'un ministre et un durcissement du régime communiste pour tenter d'endiguer l'épidémie. "Il y a 13 nouveaux cas de Covid-19" liés à ce vol de Vietnam Airlines ayant atterri le 2 mars dans la capitale vietnamienne, a-t-on appris auprès du ministère de la Santé. Cette propagation soudaine du virus, alors qu'aucun nouveau cas n'avait été détecté dans le pays ces dernières semaines, a créé la confusion à Hanoï. Une rue a été bouclée par les autorités et des habitants se sont précipités samedi dans les supermarchés pour acheter des denrées de base, entraînant une flambée temporaire du prix de certains produits.

Tout a commencé quand une Vietnamienne de 26 ans, ayant séjourné en France, Italie et Grande-Bretagne et voyageant dans cet avion, a été testée positive au coronavirus. Sa tante, le chauffeur de la famille ainsi que dix passagers présents à bord (un Vietnamien, sept Anglais, un Irlandais et un Mexicain) ont également été contaminés. "Leur état de santé est stable", a indiqué le ministère. Le ministre de la Planification et de l'Investissement, Nguyen Chi Dung, également dans l'avion, a été testé négatif mais doit rester confiné à son domicile pendant 14 jours.

Inde

L'Inde a décidé d'interdire l'entrée de ses ports à tous les navires de croisière étrangers pour réduire le risque de propagation du cononavirus, ont annoncé lundi les autorités, alors qu'un vaisseau européen a été refoulé samedi de Mangalore (sud). Les paquebots sont vus par certains comme des pépinières à virus. Le mois dernier, le Diamond Princess avait été placé en quarantaine au Japon avec plus de 700 contaminations dont six mortelles.

Un autre navire de la compagnie américaine Princess Cruises, le Grand Princess, est confiné au large de San Francisco avec plus de 3.500 passagers et membres d'équipage depuis quelques jours, avec une vingtaine de cas à bord. Les passagers les plus touchés doivent commencer à débarquer lundi à Oakland (nord de la Californie) pour être soignés, l'équipage doit être placé en quarantaine et traité à bord.

On ignore cependant si des personnes infectées se trouvaient à bord du MSC Lirica, navire de la compagnie italo-suisse MSC Croisières d'une capacité de 2.000 passagers et 700 membres d'équipage qui a été refoulé samedi de Mangalore. "En raison de la menace du coronavirus, le gouvernement central a décidé qu'aucun bateau de croisière, quel que soit son port d'origine, ne pourra faire escale dans les ports indiens d'ici au 31 mars", a annoncé dans un communiqué la capitainerie de Mangalore. MSC Croisières, basé en Suisse, compte plus de 30.000 employés dans le monde et vend des croisières dans 69 pays.

Iran

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a annulé le discours qu'il tient chaque année à Machhad (Nord-Est de l'Iran) pour le Nouvel An persan, cette année le 20 mars, à cause du nouveau coronavirus, a annoncé lundi son bureau. Avec un bilan officiel de 237 morts lundi, l'Iran est l'un des principaux pays touchés par la maladie Covid-19, après la Chine et l'Italie.

"La cérémonie du discours du guide suprême qui a eu lieu chaque année au mausolée sacré de l'imam Réza le premier jour du nouvel an n'aura pas lieu cette année et [l'ayatollah Khamenei] ne se rendra pas à Machhad", indique un communiqué des services du numéro un iranien.

Afrique

Egypte

Des dizaines de passagers sont restés en quarantaine sur le bateau de croisière "A-Sara" à Louxor dans le sud de l'Egypte après l'évacuation de 45 personnes ayant contracté le nouveau coronavirus, a-t-on appris lundi auprès de deux passagers français. "Il y a à peu près 80 personnes à bord, passagers et membres d'équipage, confinés en quarantaine pour 14 jours", a dit par téléphone à l'AFP Philippe Gruwé, 54 ans, membre d'un groupe de touristes qui faisaient une croisière sur le Nil.

Cet habitant de Tarbes (sud-ouest de la France) a précisé que son épouse de 53 ans, testée positive au coronavirus, a été transférée vers un hôpital à Marsa Matrouh dans le nord de l'Egypte. Au total, 33 passagers et 12 membres d'équipage ont été évacués du bateau ce week-end, selon les autorités égyptiennes. Les cas négatifs ont été "transférés en quarantaine", selon les autorités, qui n'ont pas donné plus de détails. Le bateau transportait initialement 101 touristes étrangers et 70 Egyptiens, selon les autorités égyptiennes.