La pandémie a fait plus de 2,46 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP lundi en milieu de journée. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (500.201), devant le Brésil (247.143), le Mexique (180.107), l'Inde (156.385) et le Royaume-Uni (120.580).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

Guterres dénonce un "nationalisme vaccinal"

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a dénoncé un "nationalisme vaccinal": "à eux seuls, dix pays se sont partagés plus de trois quarts des doses de vaccin contre le Covid-19 administrées à ce jour".

Le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a de son côté accusé certains pays riches de "saper" le dispositif de distribution de vaccins anti-Covid, Covax, destiné notamment aux pays défavorisés, en persistant à approcher directement les fabricants pour avoir accès à davantage de doses.

EUROPE

Pays-Bas: couvre-feu prolongé jusqu'au 15 mars

Le gouvernement néerlandais a annoncé mardi une prolongation jusqu'au 15 mars du couvre-feu aux Pays-Bas, une mesure visant à lutter contre la propagation du coronavirus et qui avait entraîné de violentes émeutes lors de son entrée en vigueur fin janvier. Le gouvernement fera savoir le 8 mars si le couvre-feu sera de nouveau prolongé au-delà du matin du 15 mars, qui correspond au premier jour des prochaines élections législatives, a déclaré le Premier ministre Mark Rutte lors d'une conférence de presse.

Effectif de 21H00 à 4H30, le couvre-feu, le premier aux Pays-Bas depuis la Seconde Guerre mondiale, avait déjà été prolongé une première fois jusqu'au 2 mars.

"Pour l'instant, nous sommes toujours dans une phase incroyablement difficile", a expliqué M. Rutte, ajoutant qu'une troisième vague est selon les experts "inévitable".

Le gouvernement a toutefois annoncé un léger assouplissement de certaines mesures en place, avec notamment la réouverture des salons de coiffure.

La fermeture des bars, cafés et restaurants reste elle en vigueur. Les magasins dits non essentiels, également fermés, seront cependant désormais accessibles sur rendez-vous, avec un nombre limité de clients.

La gestion de la pandémie par le gouvernement, qui a démissionné à la mi-janvier à la suite d'un scandale d'allocations familiales et se charge actuellement des affaires en cours, est de plus en plus scrutée à l'approche des élections.

Celles-ci s'étaleront cette année sur trois jours, jusqu'au 17 mars, afin de minimiser les risques sanitaires. Les bureaux de vote sont en temps normaux ouverts jusque 21H00.

L'instauration du couvre-feu fin janvier avait conduit à trois jours de graves émeutes à travers le pays, les pires qu'ont connu les Pays-Bas depuis plusieurs décennies, entraînant l'arrestation de plus de 400 personnes.

Le couvre-feu s'est aussi retrouvé la semaine dernière au coeur d'une bataille juridique, lorsqu'un tribunal de première instance a ordonné sa levée immédiate, estimant que le gouvernement a abusé de la loi spéciale sur laquelle il s'est basé pour imposer la mesure. Cette décision a été aussitôt suspendue dans l'attente d'un jugement en appel, qui sera rendu vendredi.

Le gouvernement a entre-temps fait passer une nouvelle loi afin d'assurer le maintien du couvre-feu même s'il perd en appel, dans une affaire lancée par Viruswaarheid ("Vérité sur le virus"), un groupe opposé aux restrictions sanitaires.

La plus grande organisation néerlandaise du secteur de la restauration a par ailleurs indiqué lundi porter plainte contre le gouvernement pour tenter de forcer la réouverture des bars et restaurants, fermés depuis la mi-octobre.

L'Irlande prolonge son confinement mais va rouvrir partiellement les écoles

L'Irlande va prolonger jusqu'au 5 avril son troisième confinement pour lutter contre le coronavirus, mais va rouvrir partiellement ses écoles à partir du 1er mars, a annoncé mardi le Premier ministre Micheal Martin. Le pays de cinq millions d'habitants, qui jusqu'au mois de décembre avait réussi à relativement limiter la propagation du virus, a vu l'épidémie exploser, notamment à cause du variant plus contagieux apparu en Grande-Bretagne.

Celui-ci représente "jusqu'à 90% des nouvelles contaminations" en Irlande, a souligné le chef du gouvernement centriste dans une allocution télévisée.

Ce variant qui s'est répandu à "au moins 75 pays", a changé la "dynamique de manière significative" et "nous devons être très prudents", a-t-il insisté.

Depuis la fin du mois de décembre et pour la troisième fois depuis le début de la pandémie, les Irlandais sont appelés à rester chez eux, magasins non essentiels, pubs et restaurants sont fermés depuis fin décembre, et les écoles n'ont pas rouvert leurs portes en janvier.

La réouverture partielle des établissements scolaires va permettre dans un premier temps à partir du 1er mars à 320.000 élèves de retourner en classe.

Pour l'heure, 350.000 doses de vaccin ont été administrées en Irlande, mais le Premier ministre a promis que plus de 80% des adultes éligibles auront reçu au moins une dose d'ici au début du mois de juillet.

Le pays, qui déplore selon les derniers chiffres 4.181 morts du Covid-19 avait affronté les deux premières vagues de la pandémie avec un nombre de cas et de décès relativement faibles.

Mais après un assouplissement des restrictions à la période de Noël, le pays a connu une explosion du nombre de cas, si bien que la première semaine de janvier, il présentait le taux d'infection le plus élevé au monde, selon les données compilées par l'université d'Oxford.

Environ 45% du nombre total de décès dus au virus sont survenus depuis le début de l'année.

Angleterre: plan de déconfinement

Le gouvernement britannique a annoncé viser une réouverture à partir du 12 avril en Angleterre des commerces non essentiels, des pubs et des restaurants en extérieur et des musées.

Le plan de déconfinement présenté par le Premier ministre Boris Johnson prévoit quatre grandes étapes, à commencer par la réouverture des écoles le 8 mars, avec comme objectif de lever les dernières restrictions fin juin.

Boris Johnson a annoncé que le gouvernement visait un retour des supporters dans les stades d'Angleterre à partir du 17 mai si la situation sanitaire le permet, avec une capacité limitée à 10.000 personnes maximum.


Côte d'Azur: confinement le week-end

Les autorités ont annoncé une mesure de confinement territorialisé, une première depuis le début de la crise sanitaire en France métropolitaine, qui concernera pour les deux prochains week-ends les communes du littoral d'une partie de la Côte d'Azur (sud-est). Les contrôles à la frontière italienne seront renforcés, comme les contrôles dans les aéroports.


Castex demande "des mesures supplémentaires de freinage" à Dunkerque

"Des mesures supplémentaires de freinage" de l'épidémie vont être mises en place à Dunkerque à l'issue d'une concertation avec les élus, a annoncé mardi Matignon à l'AFP après un entretien dans la matinée entre Jean Castex et le maire de la ville Patrice Vergriete.

Le Premier ministre, qui a constaté la "forte dégradation des indicateurs sanitaires ces dernières heures, "demande à ce que le travail de concertation locale des élus et des autorités publiques du territoire permette de définir la réponse la mieux adaptée à la situation", a indiqué Matignon.

Lundi, le maire de Dunkerque avait demandé un entretien avec M. Castex pour "examiner en urgence" la situation dans sa ville, où l'épidémie de Covid-19 flambe avec un taux d'incidence à 901 cas pour 100.000 habitants dans l'agglomération.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a échangé lundi soir avec M. Vergriete et ses services ont confirmé qu'il se rendrait sur place mercredi.

L'épidémie de coronavirus connaît actuellement une résurgence dans certaines parties du pays qui conduisent l'Etat à territorialiser ses mesures.

Portugal: 70 % de la population devrait être vaccinée à l'été

Le Portugal, qui connaît une nette décélération des nouveaux cas de Covid-19 ces dernières semaines, prévoit d'avoir vacciné 70% de sa population à l'été, a indiqué lundi la ministre de la Santé Marta Temido.

L'Ukraine reçoit enfin ses premiers vaccins anti-Covid

Après plusieurs retards, le gouvernement ukrainien a finalement reçu mardi ses premières doses de vaccins contre le coronavirus et espère pouvoir lancer l'immunisation des groupes prioritaires prochainement. Le premier lot contenant 500.000 doses du vaccin AstraZeneca produit par le Serum Institute of India et commercialisé sous le nom de Covishield est arrivé dans la matinée à l'aéroport Boryspil de Kiev, a indiqué à l'AFP le ministère ukrainien de la Santé. "C'est arrivé", a indiqué à l'AFP la porte-parole du ministère Sofia Fedtchenko.

Le ministre de la Santé, Maksym Stepanov, doit détailler le calendrier et la stratégie de vaccination de son pays lors d'une conférence de presse mardi après-midi.

Les autorités ukrainiennes ont été critiquées pour ne pas être parvenues à obtenir des vaccins plus tôt. Face à la multiplication des retards de livraison du vaccin Pfizer/BioNTech, le ministre de la Santé s'est finalement personnellement rendu en Inde pour superviser l'importation d'un premier lot de Covishield.

A l'origine, le gouvernement avait annoncé le début de la campagne de vaccination pour mi-février avec le produit de Pfizer/BioNTech fourni dans le cadre du programme onusien Covax. Désormais, des médias ukrainiens évoquent la livraison des premières doses début mars.

Le président Volodymyr Zelensky a mis ses problèmes d'approvisionnement en vaccin sur le compte de la concurrence des pays riches et a appelé à l'aide européenne.

Ex-république soviétique d'environ 40 millions d'habitants et un des pays les plus pauvres de l'Europe, l'Ukraine a enregistré à ce jour plus de 1,3 million de cas de Covid-19 dont plus de 25.000 mortels.

AMERIQUE

500.000 morts aux Etats-Unis

Plus d'un demi-million de personnes sont décédées du Covid-19 aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.

Dans le détail, au moins 500.201 personnes ont succombé au virus dans le pays - le pays le plus touché au monde en valeur absolue - qui recense par ailleurs plus de 28 millions de cas de contaminations, selon l'institution.

Ce bilan est "déchirant", a déclaré d'une voix émue le président américain Joe Biden lors d'une allocution depuis la Maison Blanche. Il a aussi ordonné lundi la mise en berne des drapeaux sur l'ensemble des bâtiments fédéraux.


Réouverture des cinémas à New York

Les salles de cinéma vont pouvoir rouvrir à New York le 5 mars, soit quasiment un an jour pour jour après leur fermeture administrative pour cause de pandémie, a annoncé lundi le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo. La réouverture se fera avec une jauge maximum de 25% de la capacité d'accueil habituelle et une limite de 50 spectateurs par salle.


Argentine: liste de "VIP" indûment vaccinés

Le ministère argentin de la Santé a publié lundi une liste de 70 personnes ayant indûment reçu le vaccin contre le Covid-19, dont la révélation avait déclenché le scandale des "vaccins pour VIP". Elle comprend le président Alberto Fernandez et les membres de son cabinet, ainsi que le ministre de l'Economie, Martin Guzman, l'ambassadeur argentin au Brésil ou encore l'ancien président Eduardo Duhalde, son épouse et leurs enfants.

Le Mexique reçoit 200.000 doses du vaccin russe Spoutnik V

Le Mexique a reçu lundi ses 200.000 premières doses du vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19, avec lesquelles les autorités vont continuer à immuniser les personnes de plus de 60 ans. "Le contrat a été signé, comme vous le savez", et "aujourd'hui nous recevons les premières 200.000 doses", a déclaré le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, à l'arrivée de la cargaison. "D'autres livraisons viendront ensuite", et l'injection des doses reçues ce lundi "va commencer mercredi", a ajouté le ministre.

Samedi, le Mexique avait reçu une cargaison de 200.000 doses du vaccin fabriqué par le laboratoire chinois Sinovac. Auparavant, Mexico a reçu des livraisons des vaccins de Pfizer/BioNTech, d'AstraZeneca et de CanSino, un laboratoire chinois.

Le Mexique a commencé le 24 décembre à vacciner le personnel médical qui s'occupe de personnes atteintes par le Covid-19. Le 15 février, il a entamé la vaccination des personnes âgées de plus de 60 ans, qui sont plus de 15 millions, selon les chiffres officiels. Le gouvernement mexicain espère terminer la vaccination de cette catégorie de la population d'ici la mi-avril.

Le Mexique, qui compte 126 millions d'habitants, a administré à ce jour 1.733.404 doses de vaccins contre le coronavirus. Il a enregistré depuis le début de l'épidémie 2.043.632 cas de contamination et 180.546 morts, ce qui en fait le troisième pays au monde en termes de décès liés au Covid-19.

MOYEN-ORIENT

L'Afghanistan lance sa campagne de vaccination contre le Covid-19

L'Afghanistan a lancé mardi la première phase de sa campagne de vaccination contre le Covid-19, à la portée pour l'instant extrêmement limitée dans un pays ravagé au quotidien par les violences. Des médecins, journalistes et membres des forces de sécurité figuraient parmi les volontaires auxquels a été administré le vaccin AstraZeneca, dont 500.000 doses ont été données début février par l'Inde, lors d'une cérémonie au palais présidentiel.

Le chef de l'État, Ashraf Ghani, s'est félicité de cette opération à laquelle il assistait, y voyant "une grande opportunité pour le peuple afghan".

Dans un premier temps, 250.000 personnes doivent être vaccinées, chacune recevant deux injections. "Nous ne nous attendons pas à un miracle, mais nous devons faire de notre mieux pour mettre en œuvre cette campagne de manière juste", a déclaré le ministre de la Santé par intérim, Waheed Majroh.

Les chiffres officiels font état de 55.300 cas de contamination au coronavirus, pour 2.400 décès. Mais une étude du ministère de la Santé publiée en août avait évalué à 10 millions, soit près d'un tiers de la population afghane, le nombre de personnes réellement contaminées par le Covid-19.