Une stratégie qui, selon les experts, pourrait se révéler contre-productive et encourager la propagation, rapporte le New York Times vendredi.

La barre des 20 millions de contaminations a été dépassée vendredi aux États-Unis. Le pays déplore plus de 346.000 décès en raison du coronavirus. Selon le New York Times, 480.000 personnes ont été infectées au sein des prisons américaines, dont 2.100 sont décédées. 

Ces chiffres incluent 100.000 gardes testés positifs. Parmi eux, 170 sont morts du Covid-19. Au début de la pandémie, certains États ont tenté de contrôler les infections dans les prisons en libérant certains prisonniers de manière anticipée ou en limitant les détentions préventives, suscitant une polémique. La nouvelle stratégie, qui consiste à fermer les prisons qui enregistrent un nombre élevé d'infections et à transférer les détenus, est elle aussi critiquée. De nombreux experts affirment que les prisons restant ouvertes seront vite débordées et qu'il deviendra plus difficile d'y respecter les mesures d'hygiène. Transférer les prisonniers favorise également les contaminations, estiment-ils.