AMÉRIQUE

États-Unis:

Les aéroports des États-Unis ont enregistré vendredi leur plus forte fréquentation depuis un an, quand l'épidémie de Covid-19 mettait un coup d'arrêt brutal au transport aérien dans le pays, selon les données publiées par l'agence de sécurité dans les transports (TSA).

Au cours de la journée de vendredi, un peu plus de 1,35 million de passagers ont été enregistrés dans les aéroports américains, ce qui représente le nombre le plus élevé depuis le 15 mars 2020, quand 1,5 million de personnes avaient voyagé.

Pour autant, cela représente toujours près de la moitié seulement du volume habituel pour cette période.

Le précédent plus haut depuis le début de la crise avait été enregistré le 3 janvier, avec près de 1,33 million de passagers.

Canada:

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé samedi après-midi dans les rues de Montréal pour dénoncer les restrictions anti-Covid au Québec, a-t-on appris de source policière. Cette "Marche des insoumis" visait à protester contre les mesures sanitaires drastiques mises en place par le gouvernement du Québec pour limiter la propagation du coronavirus dans la province, l'une des plus touchées du pays.

Le Québec impose notamment depuis début janvier un couvre-feu nocturne, mesure inédite au Canada à l'échelle d'une province depuis l'épidémie de grippe espagnole il y a un siècle.

Les manifestants ont défilé dans les rues de la ville sans incidents majeurs, certains refusant de porter un masque ont été verbalisés. Plusieurs personnes ont également été interpellées pour "voies de fait", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police.

EUROPE

Italie:

L'Italie, aux trois quarts confinée à partir de lundi pour enrayer la progression du coronavirus, table sur une amélioration "dans la seconde moitié du printemps", a indiqué dimanche son ministre de la santé Roberto Speranza. "La mise en place de mesures plus rigoureuses et l'augmentation progressive du nombre de personnes vaccinées nous portent à penser que nous aurons des chiffres en amélioration déjà dans la seconde moitié du printemps", a déclaré le ministre dans un entretien publié dimanche dans le quotidien La Repubblica .

"Le fait nouveau sont les variants, l'anglais en particulier qui est désormais prévalent dans notre pays. Dans la dernière étude de l'Institut supérieur de la santé, il représentait 54% des cas, mais nous nous attendons maintenant à un chiffre bien plus élevé", a-t-il précisé.

"Chaque dose de vaccin injectée est un pas en direction de la sortie de crise", a encore commenté le ministre italien, qui a exprimé toute sa confiance dans les autorités européenne et italienne homologuant les vaccins, qui conseillent de continuer à utiliser le vaccin AstraZeneca.

Les trois quarts du pays ont été classés à partir de lundi en "zone rouge" jusqu'au 6 avril englobant les fêtes de Pâques.

Irlande:

Les autorités sanitaires irlandaises ont recommandé dimanche de suspendre par "précaution" l'utilisation du vaccin AstraZeneca contre le coronavirus, après que des cas de caillots sanguins ont été rapportés en Norvège, sans qu'un lien avéré n'ait toutefois été prouvé à ce stade.

OCÉANIE

Australie:

L'Australie "travaille avec Singapour" à l'établissement d'une "bulle de voyage" entre les deux pays pour juillet, afin de relancer le tourisme anéanti par l'épidémie de Covid-19, a annoncé dimanche un ministre australien. L'Australie "travaille avec Singapour en ce moment pour éventuellement une bulle" de voyage à partir de "juillet", a dit le vice-Premier ministre Michael McCormack sur la télévision publique ABC. "Au fur et à mesure que le vaccin sera déployé, non seulement en Australie mais dans d'autres pays, nous rouvrirons davantage de bulles".

L'Australie avait fermé ses frontières dès le début de la pandémie afin d'empêcher toute flambée épidémique sur son territoire. Les personnes ne détenant pas la citoyenneté australienne ne pouvaient entrer dans le pays, sauf exception.