La pandémie de coronavirus a fait au moins 1.077.849 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi. Plus de 37,5 millions de cas d'infection ont été diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 214.776 décès, suivi par le Brésil (150.689), l'Inde (109.150), le Mexique (83.781) et le Royaume-Uni (42.825).

Italie

L'Italie a annoncé mardi de nouvelles mesures de restriction dans l'espace public et privé destinées à contrôler la résurgence de la pandémie dans un pays qui dénombre plus de 36.000 morts. Le décret, signé par le Premier ministre Giuseppe Conte pour 30 jours, interdit notamment aux bars et restaurants de servir des clients non assis après 21h.

Il interdit les fêtes et célébrations à l'extérieur comme dans les lieux fermés et limite à six le nombre d'invités à domicile. Sont également interdits pendant un mois les sports de contact entre amis, et les voyages scolaires. Les mariages et les baptêmes ne peuvent accueillir plus de 30 personnes.

L'Italie a enregistré 5.901 nouveaux cas mardi, un chiffre plus vu depuis avril mais qui semble à peu près stabilisé et très inférieur aux taux de contamination observés par exemple en France ou en Espagne.

"Nous devons éviter de faire subir à notre pays un nouveau confinement général", a résumé le Premier ministre Giuseppe Conte au cours d'un point de presse au siège du gouvernement. Le confinement général imposé au printemps avait en effet plombé l'activité de la troisième économie de la zone euro. "Nous n'enverrons pas les forces de police dans les habitations privées, mais nous devons adopter des comportements prudents pour gérer la phase actuelle" et "éviter des situations dangereuses", a affirmé le Premier ministre.

Le décret a été négocié avec les régions, directement responsables de la gestion sanitaire, mais le chef du gouvernement n'a pas exclu de prendre à l'avenir des mesures plus coercitives encore si la situation continuait à se détériorer.

Dès la semaine dernière le port du masque, déjà très largement respecté, a été rendu obligatoire sur tout le territoire, y compris à l'extérieur.

Parallèlement, l'Italie a aussi assoupli son protocole sanitaire lié à la quarantaine des cas contacts et l'isolement des cas positifs. Jusqu'à présent, en cas de test positif, la règle était d'imposer 14 jours d'isolement et deux tests négatifs à l'issue de cette période pour pouvoir en sortir. Désormais la quarantaine sera de dix jours, dont les trois derniers sans symptôme pour les personnes symptomatiques, et un seul test négatif sera suffisant pour établir qu'une personne est gu

Tunisie

Les autorités tunisiennes ont décidé ces derniers jours de réinstaurer un couvre-feu nocturne dans de nombreuses régions à travers le pays pour tenter de limiter la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus, après une hausse inédite des cas ces dernières semaines. La Tunisie enregistre dernièrement plus de 1.000 nouveaux cas de Covid-19 par jour selon les données officielles, alors que les hôpitaux du pays manquent de moyens et d'effectifs et peinent face à l'afflux de malades.

La Tunisie, qui avait quasiment circonscrit la pandémie fin juin, a ouvert les frontières et levé la plupart des mesures de prévention au début de l'été. Le nombre de cas confirmés atteint désormais 32.556, dont 478 décès (contre 50 fin juin), selon les derniers chiffres des autorités.

Au moins 18 députés et deux assistants parlementaires ont été testés positifs ces derniers jours, a indiqué à l'AFP le médecin de l'Assemblée, Maher Ayadi.

Pour tenter de ralentir la contagion, deux tiers des gouvernorats du pays ont réinstauré un couvre-feu nocturne durant 15 jours, sur tout ou partie de leur territoire.

Le Premier ministre Hichem Mechichi, qui a exclu tout retour à un confinement général, a annoncé le 3 octobre l'interdiction des rassemblements durant deux semaines, et a réitéré l'obligation de porter le masque dans les lieux publics.

"Si on n'arrive pas à infléchir cette courbe qui est vraiment en train de monter, on risque d'être débordés", avait mis en garde début octobre Hechmi Louzir, porte-parole du comité scientifique de lutte contre le Covid-19.

USA

Suspension de l'essai du vaccin de Johnson & Johnson

Le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson a annoncé lundi la suspension de son essai clinique d'un vaccin contre le Covid-19, l'un des participants étant tombé malade.

"Nous avons interrompu temporairement le dosage supplémentaire dans tous nos essais cliniques d'un vaccin expérimental contre le Covid-19, y compris l'ensemble de l'essai de phase 3, en raison d'une maladie inexpliquée chez un participant", a déclaré le groupe.


Trump en campagne

Le médecin de la Maison Blanche, Sean Conley, a annoncé lundi que Donald Trump avait été testé négatif au Covid-19 "plusieurs jours de suite" en utilisant un test rapide. Privé de déplacement pendant dix jours par le Covid-19, le président américain a retrouvé les estrades de campagne en Floride, assurant être en "pleine forme" à 22 jours de l'élection qui l'opposera à Joe Biden.


Deux fois infecté

Un Américain a attrapé deux fois le Covid-19 à un mois et demi d'intervalle et la deuxième infection était plus sévère que la première, selon une étude parue mardi dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases, qui détaille ce cas de réinfection, l'un des cinq recensés jusque-là dans le monde.

Russie

La Russie a annoncé mardi avoir enregistré 244 décès dus au Covid-19 en 24 heures, un record depuis le début de l'épidémie, ajoutant que 90% des lits d'hôpitaux réservés aux malades touchés par le coronavirus étaient désormais occupés, du fait d'une résurgence de la maladie.

Le pays a aussi comptabilisé pour le troisième jour consécutif plus de 13.000 nouveaux cas quotidiens, avec 13.868 contaminations répertoriées.

Au total, 1,32 million de cas ont été détectés depuis mars et 22.966 décès. Les autorités continuent de se prévaloir d'une mortalité plus faible qu'en Europe occidentale, aux Etats-Unis ou encore au Brésil.

Certains critiques jugent cependant le nombre de décès russes sous-estimé, la Russie ne comptant que les cas où la maladie du Covid-19 est considérée comme la cause principale du décès.

Le précédent record de 232 décès en 24 heures avait été enregistré le 29 mai, en plein confinement.

Autre signe inquiétant, un vice-ministre russe de la Santé a déclaré mardi que les lits prévus pour les malades du Covid étaient proches de la saturation.

"Aujourd'hui, nos lits sont occupés à quasiment 90%", a affirmé Oleg Gridnev, lors d'une conférence, cité par l'agence de presse Ria Novosti.

Angleterre

Pour "écraser partout où il apparaît" le nouveau coronavirus qui revient en force et menace de déborder les services de santé, le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi fermer les pubs à Liverpool et réactiver trois hôpitaux de campagne mis en place au printemps.

France

La France est "dans une deuxième vague forte" de l'épidémie et "il ne peut plus y avoir de relâchement", a déclaré le Premier ministre français, sans exclure si nécessaire des reconfinements localisés. "Un reconfinement général", dont "les conséquences sont absolument dramatiques", "doit être par tous moyens évité", a précisé Jean Castex.

Face à l'évolution de la pandémie, le président Macron s'adressera aux Français ce mardi soir, et annoncera probablement de nouvelles mesures.

Record de cas aux Pays-Bas

L'Institut royal néerlandais de la Santé publique (RIVM) a enregistré 7.393 nouvelles contaminations au Covid-19 entre lundi matin et mardi matin, indique-t-il mardi. Il s'agit là d'un nouveau record quotidien puisque, pour la première fois, le nombre d'infections dépasse les 7.000. Le RIVM a enregistré 6.844 tests positifs lundi et 34 décès en une journée. Les autorités néerlandaises devraient annoncer mardi soir un durcissement des mesures sanitaires. Les établissements horeca seront, selon les médias néerlandais, de nouveau complètement fermés, et ce pendant deux semaines.

Les Pays-Bas ont mis en place des mesures plus strictes fin septembre mais celles-ci ne semblent pas encore avoir eu d'effet sur les chiffres récents. "Il n'y a pas encore de stabilisation au niveau du nombre de personnes testées positives", souligne le RIVM.

Chine

La Chine menait lundi une campagne massive de dépistage de la métropole de Qingdao (Est) après la découverte de six cas. Les neuf millions d'habitants de la métropole seront soumis à ces tests dans les cinq jours.

Selon les autorités sanitaires locales, toutes les personnes contaminées semblent avoir un lien avec un hôpital de la ville qui traite des patients du Covid-19.


Panama

Le Panama a rouvert lundi ses frontières au tourisme international, avec l'arrivée d'un premier vol en provenance de Miami (Floride), après presque sept mois de fermeture en raison de la crise sanitaire provoquée par le nouveau coronavirus.

OMS

L'Organisation mondiale de la santé a jugé lundi inenvisageable de laisser le Covid-19 circuler librement dans la société pour que la population accède, comme certains l'ont suggéré, à l'immunité collective.

"Jamais dans l'histoire de la santé publique, l'immunité collective n'a été utilisée comme stratégie pour répondre à une épidémie, et encore moins à une pandémie. C'est scientifiquement et éthiquement problématique", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.