Plus de 2,5 millions de décès du Covid-19 ont officiellement été enregistrés dans le monde depuis le début de la pandémie en décembre 2019, selon un comptage de l'AFP jeudi, poussant les dirigeants européens à "maintenir des restrictions fermes" et à accélérer les campagnes de vaccination.

Au total, 2.500.172 décès ont été recensés, pour 112.618.488 cas déclarés, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de bilans officiels fournis par les autorités jeudi à 17h30 GMT.

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Sur la journée de mercredi, 11.141 nouveaux décès et 432.248 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 2.337 nouveaux morts, le Brésil (1.428) et le Mexique (1.006).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 505.899 décès pour 28.336.188 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 249.957 morts et 10.324.463 cas, le Mexique avec 182.815 morts (2.060.908 cas), l'Inde avec 156.705 morts (11.046.914 cas), et le Royaume-Uni avec 121.747 morts (4.144.577 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 190 décès pour 100.000 habitants, suivi par la République tchèque (185), la Slovénie (183), le Royaume-Uni (179) et l'Italie (160).

L'Europe totalisait jeudi à 11H00 GMT 841.428 décès pour 37.032.495 cas, l'Amérique latine et les Caraïbes 667.824 décès (21.008.411 cas), les Etats-Unis et le Canada 527.688 décès (29.190.374 cas), l'Asie 254.426 décès (16.016.016 cas), le Moyen-Orient 103.221 décès (5.376.239 cas), l'Afrique 102.468 décès (3.857.182 cas), et l'Océanie 948 décès (32.173 cas).

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées.

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d'augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Amérique

Les Etats-Unis "en avance" sur la vaccination

Les Etats-Unis sont "en avance de plusieurs semaines" sur le programme de vaccination contre le Covid-19 prévu, s'est félicité jeudi Joe Biden, qui avait promis 100 millions de doses administrées en 100 jours à sa prise de fonctions en novembre.

"Je suis là aujourd'hui pour dire que nous sommes à mi-chemin, avec 50 millions de doses en seulement 37 jours depuis que je suis devenu président", a-t-il déclaré. "C'est en avance de plusieurs semaines".

Soutien aux pays pauvres

La secrétaire au Trésor américaine Janet Yellen a appelé jeudi les pays du G20 à accroître leur soutien aux pays pauvres, pour les aider à se fournir en vaccins afin de permettre à l'économie mondiale de repartir.

"J'exhorte les pays du G20 à accroître leur soutien", a déclaré Janet Yellen dans un courrier à ses collègues des pays membres du G20, estimant qu'"un programme de vaccination rapide et mondial est le stimulant le plus puissant que nous puissions fournir à l'économie mondiale".

Johnson & Johnson efficace contre les formes graves

L'Agence américaine des médicaments a confirmé mercredi l'efficacité du vaccin unidose de Johnson & Johnson, deux jours avant une réunion de son comité consultatif pour examiner son autorisation aux Etats-Unis.

L'efficacité du vaccin est de 85,9% contre les formes graves de la maladie aux Etats-Unis, et il est également efficace contre ces formes graves à 81,7% en Afrique du Sud et à 87,6% au Brésil, où des variants sont largement répandus.

Mexique et Argentine veulent collaborer

Le Mexique et l'Argentine ont dit mercredi dans un communiqué conjoint vouloir collaborer pour que l'Amérique latine "atteigne l'autosuffisance dans la production de vaccins" contre le Covid-19 et qu'aucun pays de la région ne soit exclu de l'accès aux vaccins.

Le Brésil franchit le seuil des 250.000 morts du covid-19

Le Brésil a franchi jeudi le seuil des 250.000 morts du covid-19, un an exactement après le premier cas de contamination apparu dans le pays, aujourd'hui le deuxième plus endeuillé au monde par la pandémie, a annoncé le ministère de la Santé.

Selon les chiffres du ministère, considérés comme très sous-évalués par la communauté scientifique, 251.498 décès ont été enregistrés, après 1.541 morts supplémentaires au cours des dernières 24 heures.

Version du Moderna contre le variant sud-africain

La société américaine de biotechnologie Moderna a annoncé mercredi qu'une version modifiée de son vaccin, développée spécifiquement contre le variant sud-africain, était prête à être testée sur des humains dans le cadre d'essais cliniques.

"Moderna a envoyé des doses de son vaccin candidat spécifique contre le variant (...) d'abord identifié en Afrique du Sud aux NIH (Instituts nationaux de santé américains, ndlr), pour une étude clinique", a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

Europe

La Russie réduit de 50% le prix de son vaccin Spoutnik V

La Russie a baissé jeudi le prix de son vaccin contre le Covid-19 à 866 roubles (9,50 euros) sur son territoire, soit la moitié du prix d'origine. "La réduction du prix a été rendue possible grâce au développement et à l'optimisation de la production industrielle du vaccin", a indiqué le ministre russe du Commerce, Denis Manturov. "Les quantités produites ont été considérablement augmentées avec le début de la campagne de vaccination de masse en Russie, une autre raison pour laquelle Spoutnik V est devenu moins cher à produire".

Spoutnik V, le premier vaccin à avoir été certifié contre le coronavirus, a été approuvé par les autorités russes en août, avant même le début des essais cliniques de masse (phase 3) et la publication de résultats scientifiques.

Selon Moscou, le vaccin est déjà enregistré dans 36 autres pays.

Le Royaume-Uni abaisse son niveau d'alerte

Les autorités sanitaires britanniques ont décidé jeudi d'abaisser le niveau d'alerte relatif à la pandémie de Covid-19, le risque de submersion des hôpitaux ayant "reculé" au Royaume-Uni, soumis à un sévère confinement depuis début janvier.

De cinq, son maximum, le niveau d'alerte passe à quatre, ont déclaré dans un communiqué commun les chefs médicaux des quatre nations constitutives du pays (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord).

"La menace d'une submersion du service national de santé ou des autres services sanitaires dans les 21 jours a reculé", ont-il expliqué. "Il ne faut pas se faire d'illusions : les taux de transmission, la pression sur les hôpitaux et les décès restent à un niveau élevé", ont-ils averti. "Avec le temps, les vaccins vont avoir des répercussions majeures."

Face à une brusque envolée des contaminations attribuée à un variant plus contagieux, les autorités britanniques ont décrété début janvier un confinement général, avec fermeture des écoles. Certains régions comme Londres sont confinées depuis la mi-décembre.

Ces mesures, parallèlement à une campagne de vaccination menée tambour battant à l'aide de l'armée et de dizaines de milliers de volontaires, ont fait fortement reculé le nombre des nouveaux cas.

Après avoir dépassé les 38.000 fin janvier (contre un pic à un peu plus de 20.000 au cours de la première vague en avril), le nombre des patients hospitalisés avec le Covid-19 s'élève désormais à 16.000.

Plus de 18 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, soit plus du quart de la population.

Fort de ces progrès, le gouvernement britannique de Boris Johnson espère entamer le 8 mars, avec la réouverture des écoles, un déconfinement très progressif en Angleterre devant s'étaler jusqu'à fin juin.

Le Royaume-Uni est le pays le plus endeuillé en Europe par la pandémie avec plus de 121.000 morts.

La Finlande serre la vis pour endiguer la hausse des cas

La Finlande va durcir drastiquement ses mesures contre le Covid-19 et fermer notamment ses bars et restaurants pendant trois semaines à compter du 8 mars, a annoncé jeudi le gouvernement. Les autorités prévoient également un retour à l'enseignement à distance pour les classes secondaires, ainsi que le plafonnement immédiat de la jauge des rassemblements à six personnes dans les zones les plus touchées.

"Si nous attendons trop, la situation va devenir si mauvaise qu'il sera trop tard pour stopper la progression de la maladie", a plaidé la Première ministre Sanna Marin lors d'une conférence de presse.

Le pays nordique affiche un des meilleurs bilans d'Europe face au coronavirus mais a vu le nombre de ses cas augmenter ces derniers jours, sous l'effet notamment du variant anglais.

Vaccination: Bruxelles "optimiste"

La présidente de la Commission européenne s'est dite "optimiste" sur l'évolution de la campagne de vaccination, à la veille d'un sommet de l'UE consacré notamment à la pandémie, et ce malgré certaines difficultés de production en Europe.

"Je suis confiante" par rapport à l'objectif visant à vacciner 70% des Européens d'ici à la fin de l'été, a déclaré Ursula von der Leyen au quotidien allemand Augsburger Allgemeine.

France: confinement local

Après Nice, Dunkerque: frappée par une recrudescence "alarmante" de l'épidémie de Covid-19, l'agglomération du nord de la France va être à son tour confinée les week-ends, a annoncé mercredi le gouvernement, qui appelle à ne pas relâcher les efforts face à une situation qui "se dégrade" au niveau national.

Bulgarie : le vaccin soudain offert à tous

A un mois des élections législatives, le gouvernement a soudainement changé de cap, faute d'avoir pu convaincre les personnes éligibles à recevoir une injection, qu'il s'agisse des professions médicales, enseignants ou travailleurs sociaux.

"Faites confiance à la science!", implorait le ministre de la Santé, Kostadin Angelov, désespéré de voir que seuls un tiers des inscrits s'étaient présentés à leur rendez-vous.

La Bulgarie, pays le plus pauvre de l'UE mais bénéficiaire de doses dans le cadre de la stratégie de précommandes menée par la Commission européenne, affiche ainsi le plus faible taux de vaccination des Vingt-Sept.

A ce jour, à peine 150.000 Bulgares ont été vaccinés, soit 2,1% de la population.

Vaccin chinois en Hongrie

La Hongrie commence à utiliser le vaccin du laboratoire chinois Sinopharm, devenant le premier pays de l'UE dans ce cas, après s'être déjà démarquée en recourant au vaccin russe Spoutnik V.

Réunion d'un G20-Finances

Coordination des plans de relance et aide aux pays pauvres seront au menu des grands argentiers du G20 qui se réuniront vendredi sous présidence italienne, a indiqué le ministère français de l'Economie mercredi.

Les ministres des Finances et banquiers centraux des économies pesant 85% du produit intérieur brut (PIB) mondial s'entretiendront en visioconférence, alors que la diffusion des variants du coronavirus fait planer la menace de mesures de restriction supplémentaires sur certaines économies.

Afrique

L'Algérie reçoit un don de la Chine de 200.000 doses de vaccin

L'Algérie a reçu mercredi 200.000 doses de vaccin Sinopharm contre le Covid-19, un don de la Chine, partenaire de longue date d'Alger, a indiqué jeudi l'agence de presse officielle APS. Cette livraison "vient compléter le dispositif de lutte contre la pandémie", a déclaré le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication Ammar Belhimer, cité par APS, à l'arrivée de cette cargaison mercredi soir à l'aéroport militaire de Boufarik à l'ouest d'Alger. "Ce processus se poursuivra et il y aura d'autres livraisons de vaccin anti-Covid-19 jusqu'à la satisfaction complète des besoins du pays avant la fin de l'année", a assuré M. Belhimer.

Alliés idéologiques après l'indépendance de l'Algérie en 1962, Pékin et Alger entretiennent d'étroites relations économiques et commerciales depuis les années 1990.

Au début de la pandémie, la Chine avait dépêché en Algérie une équipe de virologues et envoyé des respirateurs et du matériel de protection et de dépistage.

Il s'agit du plus important lot reçu par Alger qui a réceptionné depuis fin janvier deux cargaisons de 50.000 doses du vaccin russe Sputnik V et un autre lot de 50.000 doses du géant britannico-suédois AstraZeneca.

L'Algérie doit recevoir d'ici fin février un lot de 700.000 à 800.000 doses dans le cadre du dispositif onusien Covax, selon le ministre de la Santé Abderahmane Benbouzid.

Selon la directrice de la Pharmacie au ministère de la Santé, Wahiba Hadjoudja, le pays le plus peuplé du Maghreb (44 millions d'habitants) attend également l'arrivée fin avril de neuf millions de doses de l'Institut africain pour la prévention des épidémies, relevant de l'Union africaine.

Plus de 112.000 contaminations, dont près de 3.000 décès, ont été officiellement enregistrées en Algérie depuis le recensement du premier cas le 25 février 2020, selon le ministère de la Santé.

Premiers vaccins gratuits pour le Ghana

Le Ghana a reçu la première livraison mondiale de vaccins financés par le dispositif Covax, qui vise à fournir aux pays les plus pauvres leurs premières doses de vaccins.

Asie

La Chine approuve deux nouveaux vaccins nationaux contre le Covid-19

Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé jeudi avoir approuvé deux nouveaux vaccins fabriqués par des sociétés nationales pour une utilisation publique. Ces vaccins, fabriqués par l'entreprise chinoise CanSino Biologics et par une filiale de Sinopharm, ont reçu un feu vert conditionnel après avoir été reconnus efficaces contre le Covid-19, a déclaré l'Administration nationale des produits médicaux.

Une autorisation conditionnelle permet de déployer des traitements d'urgence sur le marché, dans les cas où les essais cliniques doivent encore être poursuivis mais indiquent déjà que ces traitements fonctionneront.

L'Institut de Produits biologiques de Wuhan, filiale du laboratoire Sinopharm, a assuré que le taux d'efficacité de son vaccin était de 72,51%. CanSino Biologics revendique un taux d'efficacité de 65,28% pour son vaccin 28 jours après la vaccination.

La Chine a désormais donné son feu vert à quatre vaccins développés dans le pays. En février, l'autorité chinoise de régulation des médicaments avait donné son autorisation conditionnelle pour la mise sur le marché du vaccin CoronaVac de Sinovac. En décembre, le pays avait approuvé le vaccin mis au point par Sinopharm.

L'autorité chinoise des médicaments a souligné jeudi qu'elle demanderait aux deux fabricants de vaccins de "continuer à mener des recherches pertinentes, de remplir les critères de l'autorisation conditionnelle et de soumettre leurs résultats de recherche complémentaires dans les délais prévus".

Le taux d'efficacité des vaccins chinois reste inférieur à celui des vaccins concurrents développés par Pfizer/BioNTech et Moderna, dont les taux atteignent respectivement 95 et 94%.

La Chine s'est lancée dans une course pour développer des vaccins locaux. Le gouvernement s'est fixé pour objectif de vacciner 50 millions de personnes avant la mi-février, avec plus de 40 millions de doses injectées à la date du 9 février.

La Chine fournit aussi gratuitement des vaccins à 53 pays et en exporte à plus de 20 autres qui ont passé des commandes d'achats.

Pfizer efficace à 94% (étude israélienne)

Le vaccin de Pfizer est efficace à 94% contre les cas symptomatiques de Covid-19, selon une étude de très grande ampleur réalisée en Israël et publiée mercredi, confirmant les données des essais cliniques et le rôle crucial des campagnes de vaccination pour mettre un terme à la pandémie.

"Il s'agit de la première preuve validée par les pairs de l'efficacité d'un vaccin dans les conditions du monde réel", a déclaré à l'AFP Ben Reis, l'un des co-auteurs de cette étude publiée mercredi dans le prestigieux New England Journal of Medicine.

Israël: communiquer l'identité des non-vaccinés

Le Parlement israélien a autorisé le ministère de la Santé à communiquer à d'autres autorités du pays les identités des personnes non vaccinées, soulevant des inquiétudes quant au respect de la vie privée des citoyens qui refusent un vaccin.