Un premier cas du variant brésilien recensé aux Etats-Unis

Un cas de variant du coronavirus, initialement repéré au Brésil, a été identifié pour la première fois aux Etats-Unis, ont indiqué lundi les autorités du Minnesota.

Le patient, un habitant de cet Etat frontalier du Canada, est tombé malade début janvier après être rentré d'un séjour au Brésil. Il a été testé positif le 9 janvier.

Les Etats-Unis ont déjà également enregistré sur leur territoire des cas de la mutation dite britannique du coronavirus. Celle-ci pourrait devenir la principale souche en circulation dans le pays d'ici le mois de mars, affirment les Centres de prévention et de lutte contre les maladies, la principale agence américaine de santé publique.

Par ailleurs, les Etats-Unis se rapprocheront d' l'immunité collective face au Covid-19 d'ici l'été, a estimé le président américain Joe Biden, affichant sa confiance dans le déploiement des vaccins.


"Je suis confiant dans le fait que d'ici l'été nous nous serons nettement rapprochés de l'immunité collective", a déclaré le nouveau locataire de la Maison Blanche.

Un cas de variant du coronavirus, initialement repéré au Brésil, a été identifié pour la première fois aux Etats-Unis, ont indiqué lundi les autorités du Minnesota.

AMERIQUE

Assouplissement des restrictions en Californie

A la faveur d'une légère amélioration de la situation dans les hôpitaux, la Californie a assoupli les restrictions imposées sur certaines activités, ce qui pourrait dans certains cas permettre la réouverture de la restauration en extérieur et des salons de coiffure.

Malgré plus de trois millions de cas officiellement recensés, deux fois plus que début décembre, le gouverneur Gavin Newsom estime que son Etat a désormais "traversé le plus gros de cette résurgence". "Avec effet immédiat, toutes les régions de l'Etat de Californie cessent d'être sous +confinement+", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse.

Le Mexique dépasse la barre des 150.000 morts

Le Mexique a dépassé lundi la barre des 150.000 morts du Covid-19, après avoir recensé ces dernières 24 heures 659 décès supplémentaires, selon les chiffres officiels. Les autorités sanitaires ont aussi indiqué avoir enregistré 8.521 nouveaux cas, ce qui porte le total des contaminations à 1.771.740. Le taux d'occupation des hôpitaux s'élève à 60% dans le pays.

EUROPE

AstraZeneca: l'UE hausse le ton

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé le PDG d'AstraZeneca pour qu'il honore les livraisons de vaccin anti-Covid avec l'UE tandis que la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides a jugé "pas acceptables" les retards annoncés.

Les livraisons du vaccin AstraZeneca/Oxford seront moins importantes que prévu au premier trimestre en raison d'une "baisse de rendement" sur un site de fabrication, a prévenu le laboratoire britannique.

La Suède suspend ses paiements à Pfizer

Tant que la clarté ne sera pas faite sur le nombre exact de doses pouvant être obtenues à partir d'un flacon du vaccin de Pfizer/BioNTech contre le coronavirus, la Suède suspendra ses paiements à la société pharmaceutique, rapporte mardi le journal Dagens Nyheter, sur la base de déclarations de l'épidémiologiste Anders Tegnell.

"C'est inacceptable", a réagi le coordinateur national suédois des vaccins, Richard Bergström. "Si un pays ne parvient à obtenir que cinq doses d'un seul flacon, il obtiendra moins de doses pour le même prix." C'est pourquoi l'Agence suédoise de la santé a décidé de ne pas payer les factures dues avant que Pfizer et la Commission européenne n'aient éclairci les choses.

Le Royaume-Uni, premier pays européen à dépasser 100.000 morts

Le Royaume-Uni est devenu mardi le premier pays européen à franchir le seuil des 100.000 morts du Covid-19, le gouvernement déployant tous ses efforts dans la vaccination pour sortir de la crise sanitaire aggravée par le variant apparu sur son sol.

Depuis que le Premier ministre Boris Johnson se vantait de serrer les mains de malades à l'hôpital début mars dernier, le pays, actuellement reconfiné, en est à sa troisième vague de la pandémie, beaucoup plus virulente en raison d'un variant considéré comme bien plus contagieux et potentiellement plus mortel.

Selon le bilan quotidien du ministère de la Santé, 1.631 décès supplémentaires dans les 28 jours suivant un test positif ont été enregistrés, portant le bilan total à 100.162 morts.

Manifestations contre les restrictions se multiplient

Pour la deuxième nuit consécutive, plusieurs villes des Pays-Bas étaient le théâtre d'émeutes lundi, après l'imposition ce week-end d'un couvre-feu afin de lutter contre la pandémie.


Au Proche-Orient, des affrontements ont opposé à Tripoli, la grande ville du nord du Liban, les forces de sécurité à des jeunes manifestants opposés au confinement, la Croix-Rouge libanaise faisant état de plus de 30 blessés.

Et en Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a dénoncé lundi les violences liées au strict confinement, survenues la veille dans des localités et quartiers ultra-orthodoxes, et a salué la "manière forte" utilisée par la police qui a arrêté treize personnes.