Aux morts de la pandémie s'ajoutent ceux d'autres tragédies dans les pays aux systèmes de santé les plus débordés. Après le décès de 13 malades du Covid-19 vendredi dans l'incendie d'un hôpital en Inde, au moins 23 patients d'une unité de soins intensifs pour malades du coronavirus ont péri dans la nuit de samedi à dimanche en Irak, dans un incendie vraisemblablement dû à une négligence.

Inde

En Inde, où sévit un nouveau variant, 2.767 personnes sont décédées du Covid-19 en 24 heures, un triste record national.

Avec près de 350.000 nouveaux cas en une journée, du jamais vu au niveau mondial, le géant d'1,3 milliard d'habitants ne parvient pas à juguler la flambée épidémique.

Dans le monde, 823.179 contaminations supplémentaires ont été enregistrées en 24 heures, selon un comptage effectué dimanche par l'AFP.

Face cette "tempête", selon le Premier ministre indien Narendra Modi, les autorités locales ont prolongé d'une semaine le confinement en vigueur dans la capitale New Delhi.

"Les ravages du coronavirus se poursuivent et il n'y a pas de répit", a annoncé le ministre en chef de Delhi Arvind Kejriwal.

Le réseau social Twitter a confirmé avoir supprimé, à la requête des autorités indiennes, des dizaines de tweets qui critiquaient l'exécutif dans la gestion de la crise sanitaire.

Dans les hôpitaux, des témoins décrivent des couloirs encombrés de lits et de brancards et des familles suppliant en vain pour obtenir de l'oxygène ou une place pour leurs proches mourants.

"J'ai vu trois cadavres en six minutes", raconte Ravi Kumar, parvenu à faire admettre son grand-père octogénaire dans un hôpital de la capitale après avoir attendu toute la nuit. "A l'intérieur, il n'y a pas de lits, juste des civières côte à côte avec deux patients sur chacune".

16,9 millions de personnes ont été contaminées en Inde depuis le début de la pandémie, et plus de 192.000 en sont mortes, plaçant le pays au quatrième rang dans le monde pour le nombre de décès.


Grèce

Malgré le confinement accompagné d'un couvre-feu nocturne imposé depuis novembre, les hôpitaux sont remplis au-delà de leur capacité d'accueil de personnes contaminées par le coronavirus. L'Eody a enregistré 1.400 nouveaux cas de Covid-19 et 57 morts supplémentaires depuis samedi, portant leur nombre total respectivement à 333.129 et 10.007. En outre, 816 personnes sont actuellement en réanimation. 

La deuxième et la troisième vagues de la pandémie ont été plus virulentes que celle du printemps 2020. Au moment de l'apparition sur son territoire du Covid-19, en février 2020, la Grèce avait assez tôt imposé un confinement strict, craignant les défaillances de son système hospitalier. En mai, quand le confinement y a été levé, elle ne déplorait que 146 morts et 2.642 cas pour 11 millions d'habitants, l'un de taux le plus bas en Europe. Mais le nombre des contaminations a progressivement repris pendant l'été et l'automne derniers avec l'ouverture de la saison touristique. 

La deuxième vague en novembre a contraint les autorités grecques à remettre en vigueur un confinement strict. Ces dernières semaines, entre 60 et 100 personnes sont mortes chaque jour de cette maladie.

Brésil

Le Brésil a également franchi un nouveau record mensuel de décès, enregistrant samedi 67.977 morts du Covid-19 depuis début avril, dépassant le record du mois de mars où plus de 66.000 décès avaient été enregistrés, selon le ministère de la Santé.

Irak

En Irak, le pays arabe ayant enregistré le plus de contaminations et en pénurie médicale depuis des décennies, un incendie a tué au moins 23 personnes dans la nuit de samedi à dimanche dans une unité de soins intensifs pour malades du Covid-19 près de Bagdad. Des bouteilles d'oxygène "stockées sans respect des conditions de sécurité" sont à l'origine du sinistre, ont expliqué des sources médicales. "La plupart des victimes sont mortes parce qu'elles ont été déplacées et privées de ventilateurs, tandis que d'autres ont été étouffées par la fumée", a indiqué la Défense civile.

Le Covid-19 a fait plus de trois millions -au moins 3.088.103- de morts dans le monde depuis que le bureau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a fait état de son apparition fin décembre 2019, d'après un bilan établi par l'AFP samedi.

A Londres, des milliers de personnes ont manifesté contre l'instauration possible de passeports vaccinaux. Cinq personnes ont été arrêtées et huit agents de police ont été blessés selon la police.

Pérou

Le Pérou a ordonné l'utilisation obligatoire de deux masques simultanément, à l'intérieur de commerces et autres endroits fortement peuplés, à la suite d'une forte augmentation des décès et des infections au Covid-19, selon un décret publié samedi. Cette mesure entre en vigueur lundi.

"L'utilisation d'un double masque est obligatoire pour entrer dans les établissements à risque d'agglomération tels que: centres commerciaux, galeries, supermarchés, marchés, entrepôts et pharmacies", selon ce décret.

Cette mesure s'ajoute à l'utilisation obligatoire d'une visière transparente dans ces mêmes établissements, imposée par le gouvernement lundi.