La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 5.286.793 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11H00 GMT.

Plus de 267.883.990 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l'intensification du dépistage dans de nombreux pays.

Sur la journée de jeudi, 7.585 nouveaux décès et 664.412 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

EUROPE

Allemagne: le Bundestag approuve l'obligation vaccinale pour le personnel médical

Les députés allemands ont adopté vendredi une loi contraignant le personnel médical à se faire vacciner contre le Covid-19, premier pas avant une obligation vaccinale élargie à l'ensemble de la population attendue au début de l'année prochaine.

Le projet de loi, visant à protéger les groupes particulièrement vulnérables, a été approuvé avec une large majorité par le Bundestag où sociaux-démocrates, écologistes et libéraux sont majoritaires, avec 571 voix pour et 80 voix contre.

Désormais, tous ceux qui travaillent dans les hôpitaux, les maisons de retraite et les maisons de soins doivent être vaccinés ou guéris du Covid. Les personnels des établissements accueillant des personnes handicapées, cliniques de jour, cabinets médicaux, services de secours ou les centres socio-éducatifs sont également concernés.

Le projet de loi stipule que les professions de santé ont une "responsabilité particulière", car elles sont "en contact étroit et intensif avec des groupes de personnes présentant un risque élevé d'infection et d'évolution grave ou mortelle de la maladie".

Les salariés concernés auront jusqu'au 15 mars 2022 pour prouver leur vaccination complète, au risque sinon de ne plus pouvoir travailler.

La Slovaquie assouplit les règles anti-Covid, en dépit de la hausse des contaminations

Le gouvernement slovaque a autorisé vendredi la réouverture des magasins, des stations de ski et des églises aux personnes vaccinées ou ayant guéri du Covid, dans ce pays qui présente le taux d'infections le plus élevé au monde.

Ce pays membre de l'Union européenne, qui compte 5,4 millions d'habitants et qui s'est partiellement confiné à la fin du mois dernier, a enregistré 1.099 cas pour 100.000 habitants au cours des sept derniers jours, selon un décompte de l'AFP.

La décision d'assouplir les restrictions est intervenue suite à des critiques visant le gouvernement, les gens reprochant aux autorités l'impossibilité de faire des achats de Noël ou des projets pour les fêtes. "La situation épidémique reste très sérieuse mais nous la maîtrisons", avait déclaré le ministre de la Santé, Vladimir Lengvarsky, en annonçant mercredi la décision entrée en vigueur vendredi. "L'ouverture des magasins est une mesure relativement risquée d'un point de vue épidémiologique, mais c'est pour apaiser les gens", avait-il expliqué.

La porte-parole du gouvernement, Lubica Janikova, a souligné que la décision n'était pas gravée dans le marbre et qu'elle serait réévaluée dans les jours à venir. "La semaine prochaine, le gouvernement discutera de la situation dans les hôpitaux et il est possible que les mesures changent après", a-t-elle indiqué. Le ministre de l'Economie Richard Sulik avait précisé que les magasins seront ouverts "pour les personnes vaccinées et celles qui ont guéri du coronavirus".

La décision est assortie de limites d'accueil pour les clients et s'applique aussi aux coiffeurs, aux centres de fitness, aux stations de ski et aux églises.

M. Sulik a précisé que le gouvernement a décidé de maintenir les restaurants fermés à tous, bien qu'ils puissent toujours proposer des plats à emporter. Les hôtels seront autorisés à rouvrir aux personnes vaccinées à partir du 25 décembre, mais seuls les membres d'un même foyer pourront partager une chambre.

La Slovaquie a l'un des taux de vaccination les plus bas de l'Union européenne, avec moins de la moitié de la population entièrement vaccinée contre le Covid-19.

Suisse: feu vert pour la vaccination des enfants à partir de 5 ans avec Pfizer

L'agence suisse du médicament Swissmedic a approuvé vendredi l'immunisation contre le coronavirus des enfants à partir de 5 ans avec le vaccin à ARN messager de Pfizer-Biontech, Cominarty.

"Les résultats des essais cliniques montrent que la vaccination est à la fois sûre et efficace" chez les 5-11 ans, qui jusque à présent ne pouvaient être vaccinés, selon Swissmedic.

Cominarty est administré en deux doses de 10 microgrammes à trois semaines d'intervalle, "ce qui correspond au tiers de la dose administrée aux adolescents et aux adultes", souligne Swissmedic.

Un essai clinique "toujours en cours qui inclut plus de 1.500 participants montre que ce vaccin contre le Covid-19 permet d'éviter presque totalement les pathologies graves causées par le virus SARS-CoV-2 chez les enfants de 5 à 11 ans", selon l'agence suisse.

Pour l'heure, la vaccination était réservée aux enfants à partir de 12 ans.

La Suisse connaît une très forte cinquième vague de Covid-19. Les écoles y jouent un rôle important mais pas toujours reconnu par certaines autorités cantonales, qui ont tardé à prendre des mesures.

Ainsi Genève commence seulement à imposer le port du masque aux enfants en primaire à partir de huit ans, dans le canton voisin de Vaud ce sera à 10 ans et les camps et voyages scolaires y sont maintenus.

A Berne, les écoles vont fermer une semaine plus tôt pour les vacances de Noël.

Seulement deux vaccins contre le Covid sont autorisés en Suisse: le Comirnaty et le vaccin, également à ARN messager, de Moderna.

En donnant ainsi le feu vert à la vaccination des enfants à partir de 5 ans, la Suisse rejoint notamment le Portugal, l'Italie, la Grèce ou l'Espagne pour ce qui est de l'Europe.

Le Canada et les Etats-Unis, ou encore Israël et le Chili ont aussi autorisé la vaccination des enfants aussi jeunes.

En France, seule la vaccination des enfants risquant de développer des formes graves a été approuvée, mais le gouvernement a dit envisager de l'élargir "à tous les enfants" sur la base du "volontariat".

Omicron : peu de cas graves

Le variant Omicron touche davantage de pays en Afrique mais, "signe d'espoir", les hospitalisations restent peu nombreuses en Afrique du Sud où il a été détecté en premier, a souligné jeudi l'OMS-Afrique.

De même, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré jeudi que la plupart des cas du variant Omicron du Covid-19 dans l'Union européenne semblaient "légers".

France: plus de 56.000 nouveaux cas en 24H

Plus de 56.000 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été détectés au cours des dernières 24 heures, et près de 2.500 personnes étaient en soins critiques jeudi, un chiffre en légère hausse par rapport à la veille, selon les chiffres de Santé publique France.

Report d'un deuxième match de Tottenham

Touché par une vague de contaminations au Covid-19, Tottenham a obtenu jeudi le report de son match de Premier League, dimanche, à Brighton, après avoir déjà obtenu celui du match contre Rennes en Ligue Europa Conférence.

Mercredi, l'entraîneur des Spurs, Antonio Conte, avait révélé que 8 joueurs de l'équipe première et 5 membres de son équipe d'encadrements avait été testés positifs.

Rappel : "sûr et efficace" au bout de 3 mois (EMA)

Les doses de rappel du vaccin contre le Covid-19 peuvent être administrées de façon "sûre et efficace" trois mois seulement après la dernière injection, a expliqué jeudi l'Agence européenne des médicaments (EMA), qui jusqu'ici recommandait d'attendre six mois.

La vaccination ouverte à tous les enfants de 5 à 11 ans aux Pays-Bas

Les parents pourront bientôt faire vacciner contre le coronavirus leurs enfants de 5 à 11 ans aux Pays-Bas, a fait savoir le ministre néerlandais sortant de la Santé publique, Hugo de Jonge. Les jeunes seront invités à une première piqûre dès la seconde moitié de janvier. Le ministre a ainsi suivi l'avis favorable du Conseil de la santé, tombé plus tôt dans la journée vendredi. L'institution a cependant insisté sur le fait de ne pas accompagner cette recommandation d'une pression quelconque à l'égard des enfants, et que le refus de faire vacciner un enfant ne devait pas constituer un motif d'exclusion scolaire.

Les enfants de 5 à 11 ans présentant un risque médical élevé peuvent déjà recevoir le vaccin depuis cette semaine. Il s'agit du produit de BioNTech/Pfizer, avec un dosage plus léger que le vaccin administré aux adolescents ou adultes.

AFRIQUE

Maroc: prolongation de la fermeture des frontières

Le Maroc a décidé jeudi de prolonger la suspension des vols passagers à destination et en provenance du pays au moins jusqu'au 31 décembre, selon une note de la direction de l'aviation civile marocaine.

Les liaisons maritimes passagers sont également suspendues jusqu'au 31 décembre, selon le site d'information économique Médias24.

3e dose : mise en garde contre un ruée dans les pays riches

Une responsable de l'OMS a demandé jeudi aux pays riches de ne pas se ruer sur les vaccins au détriment des pays pauvres, soulignant que la nécessité d'une troisième dose n'était pas prouvée scientifiquement face à l'Omicron. Avec l'apparition de ce variant, "il y a un risque que les stocks mondiaux soient une nouvelle fois redirigés vers les pays à hauts revenus qui veulent accumuler les vaccins pour protéger leur population jusqu'à l'excès", a déclaré Kate O'Brien, la responsable de la vaccination à l'Organisation mondiale de la santé. Etats-Unis : rappel de Pfizer autorisé pour les 16-17 ans

Les autorités sanitaires américaines ont abaissé jeudi l'âge à partir duquel une dose de rappel du vaccin contre le Covid de Pfizer peut être reçue, l'autorisant chez les adolescents de 16 et 17 ans.