C'est le troisième jour consécutif où le pays compte plus de 1.200 morts en 24 heures, selon l'université, qui actualise ses chiffres en continu.

De loin les plus touchés au monde en valeur absolue, les Etats-Unis déplorent au total 151.826 décès liés au Covid-19. La première puissance mondiale a d'autre part recensé 72.238 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures alors que le nombre total d'infections diagnostiquées sur le sol américain depuis le début de la pandémie est de presque 4,5 millions (dont 1,4 million de personnes déclarées guéries). Après avoir connu une amélioration vers la fin du printemps, les Etats-Unis voient depuis fin juin l'épidémie repartir à la hausse, notamment dans le sud et l'ouest du pays. La Floride inquiète particulièrement. Elle a enregistré jeudi 253 nouveaux décès dus au nouveau coronavirus, un record dans cet Etat touristique. Le "Sunshine State" a récemment dépassé New York - longtemps épicentre de l'épidémie américaine au printemps - en nombre de cas recensés. Il se situe en deuxième position derrière la Californie, dont la population est deux fois plus importante que celle de la Floride

Le Mexique devient le 3e pays le plus endeuillé, devant le Royaume-Uni

Le Mexique est devenu jeudi le troisième pays au monde en termes de décès liés au coronavirus en atteignant la barre des 46.000 morts, selon un bilan établi par l'AFP sur la base de données officielles.

Le Mexique devance ainsi d'une unité le Royaume-Uni, qui comptait jeudi 45.999 morts. Les deux premiers pays les plus lourdement touchés par le Covid-19 restent les Etats-Unis, avec 151.496 morts, et le Brésil, avec 90.134 morts, selon ce bilan. Toutefois, la mortalité due au coronavirus rapportée à la population totale reste plus élevée au Royaume-Uni qu'au Mexique, avec 677,59 décès pour un million d'habitants au Royaume-Uni contre 351,82 pour un million au Mexique. Au cours des dernières 24 heures, le Mexique a enregistré 639 nouveaux décès dus au coronavirus, et le nombre des cas confirmés de contamination a atteint jeudi 416.179, augmentant de 7.730 par rapport à mercredi, selon les autorités.

La Chine rapporte 127 nouveaux cas, un record en trois mois

La Chine a signalé vendredi 127 nouveaux cas de coronavirus, le chiffre quotidien le plus élevé en plus de trois mois.

Selon les autorités sanitaires, 112 nouveaux cas ont été détectés dans la région du Xinjiang, à l'extrême ouest de la Chine, où le nombre d'infections a continué à progresser malgré les prévisions officielles. Une flambée du nombre de cas début juillet avait entraîné des mesures de confinement à Urumqi, la capitale de la région. Avant cette semaine, la Chine n'avait plus dépassé les 100 cas quotidiens depuis le 12 avril.

Record quotidien de cas au Vietnam, qui avait jusqu'ici jugulé l'épidémie

Le Vietnam, qui avait réussi pendant des mois à juguler l'épidémie de coronavirus, a recensé 45 nouveaux malades vendredi, un record dans le pays depuis le début de la crise, a-t-on appris auprès des autorités.

Aucun cas de transmission locale n'avait été détecté pendant 99 jours, de mi-avril à mi-juillet. Le virus est réapparu le week-end dernier à Da Nang, une station balnéaire très touristique du centre du pays. L'origine de ce nouveau foyer n'a pas été déterminée pour le moment. Depuis, l'épidémie s'est propagée dans plusieurs villes, dont la capitale Hanoï où deux cas ont été recensés. En une semaine, une centaine de nouveaux malades ont été répertoriés dans l'ensemble du Vietnam, dont "45 pour la seule journée de vendredi", ont fait savoir les autorités.

Ces dernières n'ont pas tardé à réagir. Un hôpital de campagne est en train d'être mis en place à Da Nang au cas où l'épidémie s'aggrave, d'après les médias officiels. Le gouvernement craint aussi que le virus prenne de l'ampleur à Hanoï. Quelque 21.000 habitants de la capitale, qui ont récemment séjourné dans la station balnéaire, sont en passe d'être dépistés. Les bars sont fermés et les grands rassemblements interdits depuis mercredi. La majorité des 1,1 million d'habitants de Da Nang sont pour leur part invités à ne quitter leur domicile qu'en cas de nécessité absolue, et les liaisons pour rejoindre la ville ont été interrompues. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a à plusieurs reprises mis en avant la rapidité avec laquelle Hanoï réagissait pour tenter de contrôler l'épidémie.

Peu après la détection des premiers malades en janvier, le Vietnam, qui partage une longue frontière poreuse avec la Chine, a mené une politique stricte de quarantaine et des dizaines de milliers de personnes se sont retrouvées dans des camps gardés par l'armée aux quatre coins du pays. Les autorités ont aussi mis en place un strict suivi des personnes infectées en s'appuyant sur les réseaux utilisés depuis des décennies par le régime communiste pour relayer l'action du parti dans les quartiers. Avec les nouveaux cas, le pays recense à ce jour 509 personnes infectées et zéro décès

Des restrictions supplémentaires dans le nord de l'Angleterre

En raison de la reprise de la propagation du coronavirus dans le nord de l'Angleterre, le gouvernement britannique a adopté des nouvelles mesures de restriction des contacts dans certaines régions. A partir de ce vendredi, les membres de différents ménages ne sont plus autorisés à se retrouver à l'intérieur d'un logement, a annoncé le ministre de la Santé Matt Hancock jeudi soir sur Twitter.

Ces règles plus strictes concernent la région de Manchester, certaines parties du West Yorkshire et de l'East Lancashire, précise le ministre. "Nous pouvons voir une augmentation du nombre de cas de Covid dans toute l'Europe", écrit-il. "Et nous sommes déterminés à faire tout ce qui est nécessaire pour protéger la population." Le ministre ajoute que le virus se propage plus rapidement car les règles de distanciation sociale ne sont pas toujours respectées. En chiffres absolus, le Royaume-Uni est le pays européen le plus touché par le coronavirus. Plus de 300.000 infections y ont été diagnostiquées, causant la mort de plus de 46.000 personnes.

Le nombre de cas toujours en hausse en Espagne

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a encore nettement augmenté en Espagne, selon le bilan publié vendredi par le ministère de la Santé, pour atteindre en moyenne plus de 2.000 par jour sur les sept derniers jours.

Selon ce bilan, le nombre de cas diagnostiqués la veille de la publication du bilan s'élève à 1.525, un chiffre qui n'a cessé d'augmenter ces dernières semaines et qui était en-dessous de 1.000 vendredi dernier. Sur les sept derniers jours, le nombre de cas diagnostiqués a atteint 14.198, soit une moyenne de plus de 2.000 par jour. La différence entre ces deux chiffres est due à la notification d'une partie des cas parfois plusieurs jours après le diagnostic par les régions, compétentes en matière de santé, au ministère. Les régions les plus touchées restent la Catalogne avec plus de 5.000 cas en sept jours et l'Aragon (2.884) mais le rebond s'accentue aussi dans la région de Madrid (2.074).