La pandémie a fait près de 5.5 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi mardi par l'AFP à partir de sources officielles.

EUROPE

3 millions de Britanniques ne se sont pas présentés au travail la 1ère semaine de janvier

Trois millions de Britanniques ne se sont pas présentés à leur travail la première semaine de janvier. Le nombre de contaminations au variant Omicron du coronavirus a considérablement augmenté en ce début d'année, contraignant de nombreuses personnes à se mettre en quarantaine. Selon les données du bureau britannique GoodShape, relayées par l'agence Bloomberg, 1,3 milliard de livres environ (1,6 milliard d'euros) auraient été perdus à la suite de cet absentéisme généralisé. Les entreprises et les services publics ont vu en effet leurs activités réduites. La population active au Royaume-Uni est estimée à 35 millions de personnes.

Compte tenu des pénuries d'effectifs observées dans les soins de santé et l'enseignement, le Royaume-Uni envisage d'assouplir les règles concernant l'auto-isolation après un contact avec une personne contaminée. Les malades atteints du variant omicron seraient en outre moins contagieux, rendant possible un raccourcissement de la quarantaine.

Plus de 100 millions de cas en Europe

Epicentre actuel de la pandémie de Covid-19, l'Europe a dépassé le cap des 100 millions de cas recensés depuis la découverte du virus en décembre 2019, soit plus du tiers du total des contaminations dans le monde, selon un comptage de l’AFP arrêté samedi à 18h45 GMT.

Avec plus de 4,9 millions de contaminations enregistrées ces sept derniers jours, (59% de plus que la semaine précédente), la région fait actuellement face à des niveaux de contaminations inédits.

Le Danemark va proposer une 4e dose de vaccin aux plus vulnérables

Frappé de plein fouet par la vague Omicron, le Danemark a annoncé mercredi proposer une quatrième dose de vaccin anti-Covid aux plus vulnérables.

"C'est un nouveau chapitre avec la décision de proposer une quatrième dose aux citoyens les plus vulnérables", qui ont reçu leur troisième injection au début de la campagne de rappel à l'automne, a dit le ministre de la Santé, Magnus Heunicke, lors d'une conférence de presse. Il a également annoncé la réouverture dimanche des institutions culturelles fermées depuis le 19 décembre.

Record de contaminations en Allemagne

L'Allemagne a enregistré pour la première fois plus de 80.000 cas d'infection au coronavirus sur une journée, selon les chiffres publiés mercredi par l'institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI). L'Institut a ainsi rapporté 80.430 nouvelles infections dues au coronavirus au cours des dernières 24 heures, soit une augmentation de plus de 21.500 par rapport à la semaine précédente.

L'incidence sur les sept derniers jours a également augmenté à l'échelle nationale bien que les données soient toujours considérées comme incomplètes après les vacances de Noël et du Nouvel An où moins de tests ont été effectués et donc moins de cas ont été rapportés.

Mercredi, 407,5 cas avaient été enregistrés pour 100.000 habitants sur une période d'une semaine, contre 387,9 la veille. Il y a une semaine, l'incidence à l'échelle nationale était de 258,6, poursuit le RKI.

Le nombre de décès quotidiens s'établissait quant à lui 384 contre 346 une semaine plus tôt. Jusqu'à présent, 114.735 personnes sont décédées en Allemagne après avoir contracté le coronavirus.

France: les hospitalisations toujours en hausse

La pression due à la cinquième vague de Covid s'accentue encore sur les hôpitaux français, qui accueillent plus de 23.000 patients - dont près de 4.000 en soins critiques - contre environ 19.600 la semaine dernière, selon les autorités. Comme dans de nombreux de pays, les infections ont connu en France une progression fulgurante sous la poussée du variant Omicron, extrêmement contagieux.

Mais il s'avère moins dangereux que les précédents variants du virus et les patients qu'il contamine restent moins longtemps à l'hôpital que ceux infectés par le variant Delta, selon le gouvernement français.

Le nombre de nouveaux cas confirmés s'élève à 368.149, un nouveau record si l'on ne prend en compte que les relevés communiqués chaque soir, selon les derniers chiffres communiqués mardi soir par l'agence nationale Santé publique France.

Mais ces données peuvent être revues par les autorités sanitaires, qui ont ainsi établi a posteriori que le cap des 400.000 nouveaux cas (409.370) avait été franchi le 3 janvier.

Les hôpitaux français accueillent 23.371 patients atteints du Covid (dont 3.149 ont été admis en 24 heures), contre environ 19.600 il y a une semaine.

Le nombre de patients continue également d'augmenter en soins critiques, qui traitent les cas les plus graves, notamment en réanimation, avec 3.969 malades, dont 492 nouvelles admissions. Cet indicateur très surveillé n'a cessé de progresser depuis le début de la cinquième vague de l'épidémie de Covid en France, en novembre dernier.

En 24 heures, 270 personnes ont été emportées par la maladie, portant le nombre total de décès à 125.988 depuis le début de l'épidémie.


Apprendre à "vivre avec" le virus, estime Londres

Le ministre britannique de la Santé, Sajid Javid, a indiqué samedi que de nouvelles restrictions n'interviendraient qu'"en tout dernier ressort" en Angleterre malgré une déferlante des cas Omicron, estimant qu'il fallait apprendre à "vivre avec" le coronavirus.

"Seuil d'alerte" en Guadeloupe

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a été multiplié par quatre en quatre jours dans l'île française de la Guadeloupe, un taux "très au-dessus du seuil d'alerte", ont annoncé les autorités.

Au 31 décembre, le nombre de nouveaux cas cumulés sur quatre jours est de 2.191 (contre 543 cas sur 7 jours la semaine dernière), pour 18.300 personnes testées. Les 10-19 ans et les 20-39 ans représentent 65% de ces nouveaux cas.

Omicron : la Russie n'a que deux semaines pour se préparer, selon Vladimir Poutine

La Russie, pays le plus endeuillé d'Europe par le Covid-19, ne dispose que de deux semaines avant d'être frappé à son tour par le variant Omicron, a estimé mercredi le président russe Vladimir Poutine. "Nous voyons ce qu'il se passe dans le monde, et cela montre que nous avons environ deux semaines pour nous préparer", a dit le maître du Kremlin, appelant à accélérer le dépistage et la vaccination.

Plus de la moitié des Européens sont susceptibles d'être touchés par le variant Omicron d'ici à deux mois, a estimé mardi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). La Russie sort à peine d'une vague particulièrement meurtrière causée par le variant Delta.

Pour l'heure, les autorités peinent à convaincre la population à se faire immuniser contre le virus.

"De toute évidence,(le vaccin) Spoutnik-V est suffisamment efficace. Peut-être même plus que les autres vaccins employés dans le monde", a-t-il ajouté, lors d'une réunion gouvernementale retransmise à la télévision russe.

La Russie a enregistré plus de 87.000 morts liées au Covid-19 en novembre, selon le décompte de l'agence nationale des statistiques Rosstat, un record mensuel qui porte à plus de 600.000 (à fin novembre) son bilan total des décès.

Ces chiffres sont bien supérieurs à ceux du gouvernement, qui reposent sur une définition très restrictive des morts dues au coronavirus, et qui faisait état mercredi de 318.432 décès.

Alors même que le pays dispose de plusieurs vaccins de sa propre conception, dont Spoutnik-V, moins de la moitié des 144 millions de Russes sont complètement immunisés à ce jour, selon la page du site internet Gogov consacrée à l'épidémie.

Après un confinement strict au printemps 2020, les autorités ont refusé d'à nouveau mettre en place une telle mesure, malgré de nouvelles vagues épidémiques, afin de limiter les pertes économiques.

Les morts liées à la pandémie du Covid semblent par ailleurs avoir aggravé le déclin démographique russe.

Selon Rosstat, le nombre des décès a dépassé de 945.000 celui des naissances vivantes au cours des 11 premiers mois de 2021, contre près de 575.000 pour la même période de l'année précédente.

AMERIQUE

Washington annonce davantage de tests pour éviter de fermer les écoles

Les Etats-Unis vont accroître de 10 millions le nombre de tests de dépistage du Covid-19 à destination des écoles afin de pouvoir les garder ouvertes alors que la vague de contaminations menace de rendre inéluctable un retour au télétravail, a annoncé la Maison Blanche. "Ces tests additionnels vont aider à garder les écoles ouvertes", a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué. "Nous savons comment faire en sorte que les écoliers et le personnel soient en sécurité grâce à la vaccination, les rappels, le port du masque en intérieur, la distanciation sociale, la ventilation et la mise en place des tests de dépistage".

Environ 4% des écoles des Etats-Unis ont dû déjà fermer en raison de la vague de contaminations.

Malgré un nombre d'hospitalisations record, les Etats-Unis pourraient être "au seuil" d'une période de transition, après laquelle il deviendra possible de "vivre avec" le virus, a estimé mardi le Dr Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire.

Les Etats-Unis ont dépassé leur record du nombre de personnes hospitalisées atteintes du Covid-19, avec près de 146.000 patients infectés occupant un lit d'hôpital à travers le pays.

Parmi eux, près de 24.000 se trouvaient en soins intensifs, selon les données du ministère de la Santé américain mardi.

Le précédent record s'établissait à un peu plus de 142.000 personnes hospitalisées le 14 janvier 2021, il y a un an quasiment jour pour jour.

Les Etats-Unis sont confrontés à une impressionnante flambée de l'épidémie liée à ce variant, devenu en quelques semaines largement majoritaire. Le pays enregistre des nombres record de contaminations depuis fin décembre.

Environ 18.500 personnes atteintes du Covid-19 sont admises à l'hôpital chaque jour en moyenne, là aussi un plus haut, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC).

Plus de 2.600 vols annulés aux Etats-Unis

Le transport aérien restait très perturbé samedi aux Etats-Unis, une météo défavorable dans plusieurs régions du pays venant s'ajouter aux perturbations que connaît le ciel mondial à cause de la flambée de cas de Covid liée au variant Omicron.

Les Etats-Unis comptaient 2.660 vols annulés depuis le début de la journée, soit plus de la moitié des 4.617 qui ont été annulés au niveau mondial), vers 19H30 (00H30 GMT), selon le site FlightAware.

AFRIQUE

Des cas d'Omicron détectés au Niger

Vingt-sept cas du variant Omicron du Covid-19 ont été détectés fin décembre au Niger, pays jusqu'à maintenant relativement peu touché par l'épidémie, a annoncé samedi le ministre nigérien de la Santé.

La détection de "ces cas du variant Omicron coïncide avec la survenue de plus en plus croissante de cas de covid-19 ces derniers jours" à travers le pays, a relevé le ministre, Illiassou Maïnassara.

ASIE

Les cas d'Omicron continuent d'augmenter en Chine à l'approche des Jeux olympiques d'hiver

Trois semaines avant le début des Jeux olympiques d'hiver dans la capitale chinoise, les cas de coronavirus liés au variant Omicron continue de se multiplier dans la ville voisine de Tianjin. Les autorités de Tianjin ont annoncé que 33 nouveaux cas du variant hautement contagieux du coronavirus ont été enregistrés dans la ville mercredi. Une deuxième série de tests de masse, au cours de laquelle toute la population de Tianjin sera dépistée, a été ordonnée.

Les premiers cas d'Omicron en Chine ont été découverts dimanche à Tianjin, et les autorités sanitaires ont déclaré que de nouvelles infections étaient attendues. Le variant est susceptible de mettre en difficulté la stratégie "zéro Covid" de la Chine qui implique des tests de masse, des couvre-feux, une quarantaine et un isolement.

Les Jeux olympiques d'hiver doivent commencer à Pékin le 4 février.

Philippines: les personnes non vaccinées interdites de transports en commun à Manille

Les personnes qui ne se sont pas vaccinées contre le Covid-19 ne sont plus autorisées à emprunter les transports publics à Manille, la capitale des Philippines qui connaît une envolée des contaminations, a indiqué mercredi le département des transports. Les navetteurs de cette ville tentaculaire de 13 millions d'habitants qui se trouve au niveau 3 d'alerte sur une échelle qui en compte 5 doivent présenter des copies physiques ou numériques de leurs cartes de vaccination et d'identité émises par le gouvernement, a-t-il ajouté.

Les personnes dont l'état de santé empêchent une vaccination complète sont exemptées, mais doivent présenter un certificat médical, a encore indiqué le département.

Les personnes non vaccinées qui ont besoin d'acheter des biens essentiels ou qui doivent voyager pour des raisons impérieuses sont autorisées à emprunter les transports en commun si elles disposent d'un laissez-passer sanitaire de leurs responsables communautaires ou d'une autre preuve pour justifier leur voyage, a-t-il encore ajouté.

Le président Rodrigo Duterte avait ordonné voici peu aux dirigeants communautaires de maintenir les personnes non vaccinées chez elles, sauf pour les déplacements essentiels, et de les arrêter si elles refusaient de suivre les règles des autorités.

Plus de 53 millions de personnes, soit plus de 48% de la population totale des Philippines estimée à 110 millions, ont été vaccinées.

Le nombre total de cas aux Philippines depuis le début de la pandémie a dépassé les trois millions mardi, lorsque plus de 28. 000 cas supplémentaires de Covid-19 ont été signalés par le ministère de la Santé. Le nombre de morts s'établit à 52.511.