La pandémie a fait au moins 3.060.859 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, jeudi à 10H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts (570.147), suivis par le Brésil (383.502), le Mexique (213.597), l'Inde (184.657) et le Royaume-Uni (127.327).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.

EUROPE

Assouplissement des restrictions en France

Réouverture des écoles avec un "protocole très strict" et des tests massifs, fin des limites de déplacements en journée le 3 mai, réouverture progressive mi-mai de commerces et lieux de culture: le Premier ministre Jean Castex a dévoilé jeudi les premières étapes de la levée des restrictions, jugeant que le pic de la 3e vague de Covid-19 était passé.


La "grande nouveauté" sera le déploiement des autotests dans les lycées: 64 millions ont été commandés pour les personnels de l'éducation nationale puis les lycéens.

Les Français de plus 55 ans pourront, "à compter de ce samedi", se voir administrer le vaccin de Johnson & Johnson contre le Covid-19, le quatrième disponible sur le territoire, a pour sa part, annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

AstraZeneca: l'OMS demande plus de données hors Europe

Les experts en vaccins de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont estimé nécessaire jeudi la collecte de davantage de données sur l'incidence des caillots sanguins chez les personnes ayant reçu le vaccin anti-covid d'AstraZeneca hors d'Europe.

Le Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) sur la vaccination de l'OMS a reformulé ses recommandations de précautions concernant l'usage du vaccin d'AstraZeneca, au vu des données sur les cas de caillots sanguins apparus en Europe.

Le régulateur britannique a recensé 168 cas majeurs de caillots sanguins au Royaume-Uni chez des patients qui ont reçu le vaccin AstraZeneca contre le coronavirus, dont 32 mortels, pour plus de 21,2 millions de premières doses administrées, selon un bilan publié jeudi.

Poutine déclare 10 jours fériés en mai pour lutter contre le Covid-19

Le président Vladimir Poutine a annoncé vendredi que dix jours seraient fériés en mai en Russie afin de lutter contre la pandémie de coronavirus, qui recule très lentement selon les chiffres officiels. "Si vous pensez que c'est nécessaire, je signerai aujourd'hui le décret" sur ces jours fériés, a-t-il déclaré durant une réunion télévisée, en réponse à une demande de la cheffe de l'agence sanitaire russe qui a estimé que cela permettrait de stabiliser la pandémie.

Il s'agit de rendre fériés les jours travaillés entre les deux ponts de mai (du 1er au 3 et du 8 au 10) en Russie, ce qui donne une période non travaillée du 1er au 10 mai.

Selon la directrice de l'agence sanitaire russe Rospotrebnadzor, Anna Popova, si la pandémie est en déclin en Russie, ce recul a ralenti ces dernières semaines.

"Nous stagnons pratiquement et dans un certain nombre de régions (...) il y a une tendance qui dit que la situation pourrait devenir plus compliquée", a-t-elle ajouté.

AMERIQUE

Plateau de 2.500 morts par jour au Brésil

Le Brésil est entré depuis une semaine sur un plateau très élevé à environ 2.500 décès quotidiens de Covid-19, après plusieurs mois de hausse vertigineuse des courbes de décès et de contaminations.

"Les courbes se sont apparemment stabilisées, mais à un niveau très préoccupant, avec un nombre de décès encore extrêmement élevé", explique à l'AFP Mauro Sanchez, épidémiologiste de l'Université de Brasilia.

La Colombie passe le seuil des 70.000 morts

La Colombie a franchi jeudi le seuil des 70.000 décès dus au Covid-19, dont 430 en 24 heures, un nouveau record, alors que ce pays est confronté à une troisième vague de contagions qui menace de submerger ses hôpitaux. Le ministère de la Santé a fait état de 2.720.619 cas répertoriés à ce jour, dont 70.026 morts depuis mars 2020.

Le nombre de décès a dépassé le plus haut enregistré jusqu'ici avec 429 annoncés officiellement mercredi.

La Colombie, qui compte 50 millions d'habitants, fait face à une nouvelle hausse des contagions, qui se traduit par un taux d'occupation des unités de soins intensifs de plus de 80%.

Les secteurs médicaux de Bogotá, Medellín, deuxième ville du pays, et d'autres chefs-lieu de département sont sous pression.

Pour freiner la propagation du Covid-19, le gouvernement a ordonné couvre-feu, restrictions des déplacements, interdiction de la vente d'alcool, entre autres mesures qui peuvent varier en fonction de la gravité de la situation dans chaque ville.

Parallèlement, la campagne de vaccination, initiée il y a plus de deux mois, progresse très lentement avec à ce jour seulement quatre millions de personnes ayant reçu au moins une dose.

Mardi, le gouvernement a autorisé l'achat et l'injection des vaccins par le secteur privé, sous certaines conditions dont la gratuité. Il s'est engagé à ce que 35 millions de personnes soient vaccinées d'ici la fin de l'année.

Le pays avait été confronté à une première vague de contagions à la mi-2020, puis en janvier dernier après fêtes de fin d'année. Cette troisième vague, redoutée par les autorités, fait suite aux congés de Pâques.

La Colombie est parmi les Etats plus affectés d'Amérique latine, derrière le Brésil et l'Argentine pour le nombre de cas, après le Brésil et le Mexique pour les décès.

Le Canada suspend les vols en provenance d'Inde et du Pakistan pendant un mois

Le Canada a décidé de suspendre pendant 30 jours les vols en provenance de l'Inde et du Pakistan, en raison d'une hausse des cas de Covid-19 chez des passagers arrivant de ces deux pays, a annoncé jeudi le ministre des Transports. Cette interdiction entrera en vigueur dès jeudi soir à 23h30 (05h30 heure belge vendredi) et ne concerne pas les vols de fret, pour ne pas perturber les livraisons de vaccins fabriqués en Inde, a précisé Omar Alghabra lors d'une conférence de presse.

"En raison du grand nombre de cas de Covid-19 détectés chez des passagers arrivant en avion au Canada depuis l'Inde et le Pakistan (...) je suspends tous les vols commerciaux et privés de passagers arrivant au Canada en provenance d'Inde et du Pakistan pendant 30 jours", a-t-il dit.

Plusieurs dizaines de cas du variant du virus déclaré initialement en Inde ont été recensés à ce jour au Canada, selon les médias.

Jeudi après-midi, alors que l'inquiétude monte dans les pays face à la propagation des variants indien et brésilien, les députés avaient accru la pression sur le gouvernement de Justin Trudeau pour qu'il renforce les restrictions aux frontières.

Ils ont adopté à l'unanimité une motion appelant Ottawa à "suspendre immédiatement les vols de passagers non essentiels en provenance de pays ayant un haut taux d'éclosion de variants de la Covid-19, dont l'Inde et le Brésil".

Plusieurs pays ont pris des mesures pour éviter une aggravation de la pandémie en raison de ce nouveau variant: les Emirats arabes unis ont annoncé jeudi qu'ils allaient suspendre tous les vols en provenance d'Inde.

Le gouvernement britannique a également interdit cette semaine l'entrée au Royaume-Uni des voyageurs en provenance d'Inde. La France a annoncé soumettre ces voyageurs à un isolement obligatoire de dix jours à leur arrivée au pays.

Ces mesures viennent renforcer les restrictions de voyage du Canada qui sont "parmi les plus strictes du monde", selon M. Alghabra.

Les voyageurs arrivant au Canada, qu'ils soient Canadiens ou non, sont soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours afin d'éviter la propagation du coronavirus. Ils doivent aussi présenter un test Covid négatif pour pouvoir s'envoler vers le Canada puis doivent effectuer un test PCR obligatoire à l'arrivée au pays.

Ottawa exige des voyageurs qu'ils passent trois jours à l'hôtel à leurs frais en attendant le résultat.

Fin décembre, le gouvernement canadien avait annoncé l'interdiction des vols en provenance du Royaume-Uni, après l'apparition dans ce pays d'une nouvelle variante du coronavirus. Il avait levé cette interdiction début janvier.

Jeudi, le Canada, aux prises avec une troisième vague de la pandémie, recensait 1.151.276 cas de coronavirus et 23.812 morts.

ASIE

Record quotidien de contaminations en Inde

L'Inde a recensé près de 315.000 nouveaux cas de Covid-19 sur 24 heures, bilan quotidien qu'aucun pays au monde n'avait jusqu'alors enregistré, tandis que la situation se tend dans les hôpitaux de New Delhi confrontés à une pénurie d'oxygène.

© AFP

Japon: nouvel état d'urgence imminent, notamment à Tokyo

Le gouvernement japonais s'apprête vendredi à déclarer l'état d'urgence une nouvelle fois à Tokyo et dans trois autres départements, à trois mois du début des Jeux olympiques prévus dans la capitale japonaise, face à une vive recrudescence locale du coronavirus. Les mesures seront plus strictes que le précédent état d'urgence imposé dans certaines parties du pays en janvier, tout en restant bien plus légères que les confinements décrétés dans d'autres parties du monde depuis plus d'un an.

"Nous avons un fort sentiment de crise", a déclaré vendredi le ministre japonais en charge de la lutte contre le virus, Yasutoshi Nishimura.

"Nous ne serons pas en mesure de contenir les variants qui ont de puissantes capacités infectieuses, à moins de prendre des mesures plus fortes que celles prises jusqu'ici", a-t-il ajouté.

Une déclaration officielle d'état d'urgence était attendue plus tard dans la journée, la mesure concernant dans un premier temps Tokyo et trois départements de l'ouest du pays: Osaka, Kyoto et Hyogo.

Les établissements servant de l'alcool (restaurants, bars, karaoké...) devront fermer leurs portes à partir de ce dimanche jusqu'au 11 mai inclus, ainsi que des centres commerciaux et les grands magasins.

Selon des médias locaux, ces mesures, qui coïncideront avec les congés de la "Golden Week", période de l'année où les Japonais voyagent beaucoup habituellement, pourraient impliquer la suspension de certaines lignes de train et d'autocar pour limiter la mobilité.

Les autorités des départements concernés sont également susceptibles d'interdire l'accès des spectateurs à des manifestations sportives, mais des responsables ont insisté sur le fait que les mesures d'urgence n'auraient aucune incidence sur l'organisation des Jeux olympiques de Tokyo.

Singapour place en quarantaine plus d'un millier de travailleurs migrants

Singapour a placé en quarantaine quelque 1.200 travailleurs migrants après la découvertes de cas positifs au Covid-19 parmi des hommes qui étaient considérés comme guéris d'une précédente infection, ont annoncé les autorités. La cité-Etat d'Asie du Sud-Est compte plusieurs centaines de milliers d'ouvriers étrangers travaillant dans le bâtiment ou d'autres secteurs à bas salaires. Parmi eux, de nombreux migrants d'Asie du Sud hébergés dans des dortoirs situés dans d'immenses résidences.

"Pour prévenir et contenir de possibles contaminations dans le dortoir, nous avons imposé une quarantaine sur les travailleurs du bâtiment concerné", a indiqué Tan See Leng, un responsable auprès du Premier ministre jeudi soir.

Les vastes dortoirs ont été au centre d'une première vague de contaminations par le coronavirus sur l'île.

L'épidémie a été placée sous contrôle avec seulement une poignée de cas signalée chaque jour, qui sont strictement isolés, mais la détection de plusieurs cas dans un dortoir a déclenché de nouvelles inquiétudes.

Un premier cas a été détecté au dortoir Westlite Woodlands, chez un travailleur qui avait déjà reçu deux doses d'un vaccin contre le Covid. D'autres tests ont détectés 17 autres cas positifs chez des migrants qui avaient déjà été infectés et s'étaient rétablis.

Les autorités sanitaires de Singapour veulent vérifier si les travailleurs ont été réinfectés ou s'ils sont restés positifs après la première infection.

Singapour a commencé à vacciner le mois dernier les travailleurs étrangers qui travaillent dans la construction ou la maintenance.

Le pays de 5,7 millions d'habitants a été plutôt épargné par la pandémie avec un peu plus de 60.000 cas enregistrés et une trentaine de décès.

MOYEN-ORIENT

Cinq millions d'Israéliens entièrement vaccinés

Quatre mois seulement après le lancement de la campagne de vaccination en Israël, plus de cinq millions d'Israéliens ont reçu leur deuxième dose de vaccin contre le coronavirus, selon les chiffres du ministère de la Santé communiqués vendredi. Parallèlement au succès de la campagne, le gouvernement a commencé à assouplir progressivement les restrictions liées au coronavirus, en particulier pour les personnes qui ont été vaccinées et celles qui se sont rétablies du Covid-19.

L'obligation de porter un masque dans les lieux publics extérieurs a en outre été levée dimanche.

Le nombre de patients gravement malades a également diminué de façon spectaculaire. Ces derniers jours, le pays n'a enregistré qu'environ 160 nouveaux cas quotidiens, alors que fin janvier, il en dénombrait plus ou moins 1.200.

Israël, qui compte 9 millions d'habitants, a donné le coup d'envoi de sa campagne le 19 décembre. Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a célébré vendredi l'étape clé de la vaccination, la qualifiant d'"énorme réussite pour le système de santé et les citoyens d'Israël."

OCEANIE

Australie: 3 jours de confinement à Perth après une contamination liée à une quarantaine

Un confinement de trois jours de Perth, la capitale de l'Australie-Occidentale, a été ordonné vendredi par les autorités après la découverte d'un cas de Covid-19 en lien avec un hôtel accueillant des voyageurs placés en quarantaine. Le Premier ministre de cet Etat, Mark McGowan, a indiqué qu'un homme testé négatif le 17 avril, jour où il a quitté l'hôtel à l'issue d'une quarantaine de 14 jours, a été testé positif au coronavirus peu après.

Un de ses proches contacts à Perth a été testé positif vendredi. Il s'agit du premier cas de transmission du virus parmi la population de cette ville depuis un an, a souligné M. McGowan en annonçant le confinement.