La pandémie de coronavirus a fait au moins 1.835.824 morts dans le monde pour plus de 84,5 millions de personnes contaminées, selon un bilan établi par l'AFP dimanche d'après des chiffres officiels.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 351.452 décès pour plus de 20,6 millions de cas. Suivent le Brésil (196.018 morts) et l'Inde (149.435 morts).

Ces chiffres ne tiennent pas compte des révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Europe

Les Pays-Bas lancent la vaccination mercredi, les derniers dans l'UE

Les Pays-Bas ont décidé d'avancer de deux jours le début de leur campagne de vaccination contre le Covid-19, qui commencera mercredi, a annoncé le gouvernement du pays, dernier dans l'UE à se lancer. Le personnel hospitalier en contact avec des patients Covid-19 sera le premier à bénéficier du vaccin aux côtés de travailleurs de maisons de retraites dans le sud du pays, ont annoncé les autorités sanitaires.

"Le début de la vaccination contre le Covid-19 est avancé de deux jours" par rapport à la date précédemment annoncée du vendredi 8 janvier, a annoncé le ministère de la Santé après une rencontre avec les autorités de santé.

Les vaccinations ont également démarré lundi en Suisse

Dix cantons suisses ont démarré lundi leur campagne de vaccination, dont ceux de Zurich et du Jura, alors que l'Office fédéral de la santé publique a recensé 9.665 cas supplémentaires de coronavirus en quatre jours. La Suisse compte lundi 189 décès supplémentaires et 367 malades ont été hospitalisés. Durant les quatre derniers jours, les résultats de 63.665 tests ont été transmis et le taux de positivité s'élève à 15,18%.

Le Danemark espace l'injection des deux doses

Le Danemark a annoncé lundi espacer jusqu'à six semaines les deux doses de vaccin contre le Covid-19, permettant ainsi à plus de personnes de recevoir une première injection. "Jusqu'à présent, nous avons dit qu'il devait s'écouler trois à quatre semaines entre chaque injection mais on peut facilement attendre jusqu'à six semaines", a affirmé le chef de l'Agence nationale de la Santé, Søren Brostrøm, interrogé par la télévision publique TV2.

Ces nouvelles recommandations concernent à la fois le vaccin Pfizer/BioNTech, qui est pour l'instant le seul administré dans le pays scandinave, et celui développé par Moderna, en cours d'approbation par l'Union européenne.

L'Ecosse retourne en confinement complet pour tout janvier

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a annoncé lundi que la nation britannique allait de nouveau entrer dans un confinement "similaire à celui de mars" 2020, pour contrôler l'envolée des contaminations attribuée au variant du nouveau coronavirus.

"A partir de minuit et pour tout janvier, vous serez légalement tenus de rester à la maison", a annoncé la dirigeante lors d'une conférence de presse, invoquant un "coup dur" dû au "variant du virus qui se propage rapidement".


Boris Johnson va annoncer de nouvelles restrictions

Le Premier ministre britannique Boris Johnson va s'exprimer lundi soir à la télévision pour annoncer de nouvelles restrictions en Angleterre face à l'envolée des cas de coronavirus, qui a suscité des appels à un strict confinement, selon Downing Street.

"Le Premier ministre est clair sur le fait que de nouvelles mesures doivent désormais être prises. (...) Il va les annoncer ce soir", a indiqué son porte-parole. Son intervention est prévue à 20H00 locales et GMT.

Le Royaume-Uni a commencé à injecter le vaccin d'AstraZeneca/Oxford

Lancée lundi avec une injection dans le bras de Brian Pinker, 82 ans, la campagne d'immunisation anti-Covid avec le vaccin du groupe AstraZeneca et de l'université d'Oxford constitue "un tournant" pour des autorités britanniques à la peine pour contrôler l'envolée des contaminations attribuée au variant du coronavirus.


Masque sur le visage, ce retraité qui travaillait dans la maintenance a levé la manche de son polo pour que l'infirmière en chef de l'hôpital Churchill de l'université d'Oxford lui injecte le vaccin "national" avant de lui poser un pansement, devant l'objectif des caméras.

"Je suis très heureux de recevoir aujourd'hui ce vaccin contre le Covid et très fier qu'il ait été inventé à Oxford", a-t-il déclaré, cité dans un communiqué du service de santé (NHS).

"C'est un réel privilège que d'avoir pu administrer le premier vaccin d'Oxford/AstraZeneca ici à l'hôpital Churchill, à seulement quelques centaines de mètres de l'endroit où il a été développé", a affirmé l'infirmière en chef de la structure, Sam Foster.

Avec plus de 75.000 morts, le Royaume-Uni est l'un des pays d'Europe les plus endeuillés par le Covid-19. Près de 55.000 personnes supplémentaires ont été testées positives au virus en 24 heures, dépassant le seuil des 50.000 pour le sixième jour consécutif, selon les dernières données officielles communiquées dimanche.

La Norvège serre la vis

Pour éviter un rebond de la pandémie, la Norvège, où le taux de contamination au Covid-19 est l'un des plus faibles d'Europe, a annoncé de nouvelles restrictions.

Interdiction de servir de l'alcool dans les bars et restaurants (qui restent ouverts), limitation à cinq personnes pour des événements privés en intérieur et à 10 pour les événements publics et fermeture des universités comptent parmi les mesures détaillées par la Première ministre Erna Solberg, valables jusqu'au 18 janvier.

L'Allemagne recense près de 10.000 cas de Covid-19 en 24 heures

Les autorités sanitaires allemandes ont annoncé lundi que 9.847 nouveaux cas de coronavirus avaient été recensés en Allemagne et que 302 décès étaient à déplorer au cours de dernières 24 heures. L'Institut Robert Koch a souligné que le décompte en fin d'année durant la période festive pouvait influencer les données.

En tout, l'Allemagne a recensé 1.775.513 cas de Covid-19, dont 34.574 morts et 1.401.200 personnes qui ont guéri.

Par ailleurs, les restrictions nationales qui visant à ralentir la propagation du virus dans le pays devraient être prolongées. La chancelière Angela Merkel rencontrera à ce sujet les dirigeants des 16 Etats fédérés allemands mardi pour évaluer les prochaines étapes.

Le confinement renforcé en vigueur doit rester en place au moins jusqu'au 10 janvier.

L'Allemagne devrait prolonger son confinement

L'Allemagne se dirige vers la poursuite des restrictions à l'échelle nationale pour lutter contre le coronavirus, mais à l'approche d'une réunion entre les Etats fédérés, des divergences pointent au sujet des écoles et crèches.

Les dirigeants des Etats fédérés se sont déjà entretenus samedi mais ne semblent pas être unanimes sur cet aspect. Ils doivent rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel mardi pour déterminer les prochaines étapes.

Le confinement plus sévère observé en Allemagne, après un confinement plus souple infructueux en novembre, est de mise jusqu'au 10 janvier au moins.

Amérique

Vaccination accélérée aux Etats-Unis

La campagne de vaccination aux Etats-Unis monte en puissance et pourrait atteindre un million d'injections par jour, ont assuré des responsables face aux critiques sur son retard initial dans un pays qui vient de franchir la barre des 350.000 morts.

"Il y a eu quelques dysfonctionnements", a reconnu l'éminent immunologue américain Anthony Fauci, qui conseille le gouvernement sur la crise sanitaire.

"Ces dernières 72 heures, 1,5 million de premières injections ont été enregistrées, ce qui fait 500.000 par jour", a précisé le médecin en chef des Etats-Unis, Jerome Adams.

Afrique

Vaccin chinois autorisé en Egypte

L'Egypte, pays le plus peuplé du monde arabe avec quelque 100 millions d'habitants, a annoncé avoir autorisé l'utilisation du vaccin développé par le laboratoire chinois Sinopharm.

Le Kenya rouvre ses écoles fermées depuis 10 mois en raison du Covid-19

Des millions d'écoliers et de collégiens kényans ont repris lundi le chemin des salles de classe, pour la première fois depuis la fermeture le 15 mars 2020 du système scolaire du pays en raison de l'épidémie de Covid-19. Les élèves du primaire et du secondaire, un masque sur le visage, se sont vu prendre leur température corporelle avant de pénétrer dans leur établissement, sous le regard de parents à la fois soulagés et inquiets.

Le Kenya avait fermé son système scolaire mi-mars 2020, juste après l'apparition des premiers cas de coronavirus dans le pays, et avait rouvert en octobre certaines classes dont l'année doit se solder par un examen.

Toutes les écoles primaires et collèges faisaient leur rentrée lundi tandis que les universités étaient libres de rouvrir lundi mais pouvaient choisir de le faire à une date ultérieure.

Des professeurs ont refoulé les élèves qui ne portaient pas de masques et ont eu toutes les peines du monde à imposer des règles de distanciation physique dans des salles souvent combles.

"C'est difficile car nous n'avons pas assez de pupitres pour nous assurer que les élèves se tiennent à un mètre les uns des autres, mais nous faisons de notre mieux", a concédé Mumbia, la directrice d'une école primaire de Voi, dans le sud-est du pays.

Le Kenya a enregistré près de 97.000 cas et plus de 1.600 décès imputés au nouveau coronavirus depuis le début de l'épidémie. Le taux de positivité se situait aux alentours de 5% la semaine dernière contre des pics à 20% courant octobre.

Mais les festivités de fin d'année et la réouverture des écoles et collèges font craindre une accélération de la propagation du virus dans les semaines à venir.

Asie

Vaccination à grande échelle à Pékin avant le Nouvel an chinois

Des milliers de Pékinois faisaient la queue lundi par un froid glacial pour être vaccinés contre le Covid-19 avant la grande migration du Nouvel an chinois, les autorités cherchant à tout prix à éviter une nouvelle vague épidémique. Dans la seule capitale, plus de 73.000 personnes ont reçu une première dose de vaccin entre vendredi et dimanche, a rapporté la presse, précisant que des employés municipaux et des chauffeurs d'autobus étaient parmi les premiers à recevoir l'injection.

Les autorités médicales ont annoncé jeudi avoir donné un feu vert "conditionnel" à la généralisation d'un premier vaccin de fabrication chinoise, dont le producteur, Sinopharm, revendique un taux d'efficacité de 79%.

Dans un vaste parc de l'est de Pékin, des candidats à la vaccination devaient remplir lundi un formulaire électronique à l'aide de leur téléphone portable, spécifiant qu'ils n'ont pas de contre-indications à l'inoculation.

L'Arabie saoudite rouvre ses frontières

L'Arabie saoudite a annoncé la réouverture de ses frontières et la reprise des vols internationaux après une suspension de deux semaines en raison de l'apparition d'un variant du coronavirus au Royaume-Uni et dans d'autres pays.