L'obligation de présenter un passe sanitaire pour entrer en Italie "ne sera pas prolongée" au-delà du mardi 31 mai, a précisé le ministère de la Santé.

L'Italie a été le premier pays européen touché par l'épidémie de coronavirus début 2020 et a imposé certaines des restrictions les plus strictes, notamment en étendant un temps l'obligation du pass sanitaire au monde du travail.

Avec la baisse des contaminations et la vaccination de la majorité de la population, la plupart des mesures ont été levées, mais les masques restent obligatoires dans les transports publics et dans les écoles.

Lundi, l'Italie a enregistré 7.537 nouveaux cas de contamination et 62 décès, portant à 166.631 le nombre total de morts depuis le début de la pandémie, selon les chiffres du ministère de la Santé.