La première puissance mondiale, qui compte le plus de morts du Covid-19 au monde, connaît en effet un rebond spectaculaire de l'épidémie, avec régulièrement plus de 200.000 cas confirmés et plus de 3.000 morts par jour, depuis près de trois semaines.

Déjà membre de la cellule de crise du président Donald Trump et nommé conseiller par son successeur Joe Biden, le Dr. Fauci a souligné dimanche que cette recrudescence des cas pourrait intervenir à un "moment très critique" et se traduire par un "surcroît de pression" sur un système hospitalier fonctionnant déjà à flux tendu.

Le médecin en chef des Etats-Unis, Jerome Adams, a reconnu dimanche être "très inquiet" à propos de cette potentielle hausse après les fêtes.

"Même si vous avez voyagé (...), il y a quand même des mesures que vous pouvez prendre", a-t-il souligné, recommandant de ne pas rendre visite à des personnes à risque au cours des deux semaines suivant le déplacement.

Au cours de la semaine qui a précédé le jour de Noël, environ un million d'Américains ont pris l'avion chaque jour, selon l'agence TSA, chargée des contrôles de sécurité dans les aéroports.

Les débuts d'une immense campagne de vaccination ont redonné espoirs aux Américains, en dépit de retards dans la distribution du vaccin.

La gouverneure du Michigan Gretchen Whitmer, dont l'Etat n'a pour l'instant reçu qu'une "fraction" des doses qu'il est censé recevoir, a toutefois reconnu dimanche sur CNN qu'avec les excuses présentées par des responsables de l'administration Trump, les choses allaient "dans la bonne direction".

"Nous faisons beaucoup de progrès mais nous avons besoin que le gouvernement fédéral joue son rôle", a-t-elle souligné.

Les Etats-Unis avaient enregistré dimanche plus de 19 millions de cas confirmés depuis le début de la pandémie, et plus de 332.000 morts.