Conséquence bénéfique directe liée au confinement forcé par le coronavirus en France: la qualité de l'air de Paris s'améliore fortement.

Dans un rapport publié par Airparif, l'organisme chargé d'analyser la qualité de l'air dans l'agglomération parisienne, nous apprenons en effet qu'il s'agit de la première fois en 40 ans de mesure que l'air est si peu pollué.

"Nous observons une amélioration de la qualité de l'air de l'ordre de 20 à 30%", annonce Airparif dans un communiqué. Cette dépollution s'observe surtout aux alentours des grands axes de circulation: "Malgré une augmentation du chauffage résidentiel, cette baisse est liée en grande partie à la forte diminution du trafic routier et aérien", explique l'organisme.