La deuxième vague de coronavirus qui a frappé le pays met de plus en plus à mal les hôpitaux italiens et les autorités envisagent également de reconfiner la population.

Dans un discours au Sénat à Rome, le Premier ministre Giuseppe Conte a appelé les Italiens à s'abstenir de tout voyage inutile.

La Lombardie, qui comprend Milan, a été la région la plus touchée par la première et la deuxième vague de la pandémie. Elle prévoit d'instaurer un couvre-feu nocturne de 23h00 à 5h00 du matin, dès jeudi.

Au total, près de 450.000 personnes dans le pays ont été testées positives au coronavirus. Le nombre total de décès s'élève à 36.832.