Les cas grimpent à 400 en Italie mais 3 patients guéris

L'Italie, qui compte 12 morts reliés à l'épidémie de nouveau coronavirus sur son sol, a annoncé mercredi soir avoir atteint la barre de 400 cas recensés, selon la Protection civile. Le nouveau bilan du chef de la Protection civile Angelo Borrelli n'annonce toutefois pas de nouveau décès et précise en outre que trois personnes ont été définitivement guéries.

Il s'agit de trois patients soignés à Rome depuis début février: un couple de touristes chinois et un jeune homme revenu de Chine. Ils étaient les premiers cas de coronavirus en Italie.

Parmi les 400 cas recensés mercredi, seules 36 personnes se trouvent en soins intensifs, a indiqué de son côté Angelo Borrelli.

Le virus se répand dans le monde mais tue moins en Chine

Plus d'un millier de cas en Corée du Sud et toujours plus de pays touchés: la pneumonie virale se répand dans le monde entier pendant que les bilans diminuent en Chine, à l'épicentre de l'épidémie.

Trump s'exprimera sur la crise du coronavirus à la Maison Blanche à 23H00 GMT

Donald Trump a annoncé mercredi qu'il s'exprimerait sur la crise du coronavirus lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche à 23H00 GMT, en accusant les démocrates et certains médias comme CNN de noircir le tableau et d'affoler les marchés.

Ils "s'emploient à présenter le Caronavirus (sic) comme aussi mauvais que possible, créant notamment la panique sur les marchés", a dénoncé le président américain. Il a aussi reproché aux "démocrates-qui-ne-font-rien" de "parler beaucoup" sans agir.

M. Trump tiendra sa conférence de presse en présence de responsables des Centres de contrôle et de prévention des maladies américains

Un 18e cas confirmé en France, l'épouse d'un patient déjà hospitalisé

Un 18e cas d'infection au nouveau coronavirus a été enregistré mercredi en France, l'épouse d'un patient hospitalisé à Annecy, dont la contamination avait été rapportée mardi soir, a annoncé mercredi le ministre de la Santé Olivier Véran. "Son état de santé n'inspire pas d'inquiétude", a précisé le ministre, ajoutant qu'aucun autre diagnostic positif de Covid-19 n'avait été rapporté aujourd'hui.

Sur les dix-sept précédents cas avérés d'infection au nouveau coronavirus depuis fin janvier en France, un Français et un Chinois sont morts à Paris, 11 autres patients sont guéris et quatre sont hospitalisés.

Deux cas en Allemagne dont un à 60 km de la frontière belge

Le patient infecté par le coronavirus dans la région frontalière allemande de Rhénanie-du-Nord-Westphalie n'était ni malade ni contagieux lors de son séjour dans le Limbourg néerlandais. Il n'est donc plus nécessaire de rechercher les personnes avec qui il a été en contact aux Pays-Bas, indique mercredi l'Institut national néerlandais pour la santé publique et l'environnement (RIVM).

Ce nouveau cas de contamination au Covid-19, le premier en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, avait été annoncé mardi. Le patient, un quadragénaire originaire de Gangelt, se trouve dans un état critique.

L'Allemand s'était rendu dans le Limbourg néerlandais le week-end des 8 et 9 février, soit plus d'une semaine avant les premiers symptômes déclarés en Allemagne, selon le RIVM.

Un deuxième cas confirmé en Rhénanie-du-Nord-Westphalie

Un deuxième cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé dans le land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie mercredi. Les désormais deux patients concernés sont traités à l'hôpital universitaire de Düsseldorf, a confirmé l'établissement. Cette deuxième personne fait partie de l'entourage proche du premier cas connu.

Les crèches et écoles allemandes fermées jusque mardi dans l'arrondissement de Heinsberg

Les crèches et écoles de l'arrondissement de Heinsberg en Allemagne resteront fermées jusqu'à lundi inclus après qu'un homme de la région a été infecté au coronavirus. Dans la ville de Geilenkirchen, la piscine et la bibliothèque garderont aussi portes closes. Le quadragénaire infecté est dans un état critique.

L'armée allemande a fait savoir qu'un soldat avait été testé positif au Covid-19 en Rhénanie-Palatinat (sud), frontalier de la Belgique et du Luxembourg. C'est le premier malade dans ce länder, il est soigné à l'hôpital militaire de Coblence.

Un train régional arrêté en raison d'un cas suspect de coronavirus

Un train régional circulant dans l'ouest de l'Allemagne, avec 70 passagers à son bord, a été arrêté mercredi après-midi en raison d'un cas suspect de coronavirus sur un voyageur. Le train reliait Francfort à Sarrebruck. Un passager du train a déclaré qu'il avait des symtômes faisant penser au coronavirus et l'a signalé au personnel du train, a indiqué la porte-parole du ministère de la Santé de l'Etat de Rhénanie-Palatinat.

La police fédérale a alors arrêté le train peu après 16h00 mercredi en gare d'Idar-Oberstein, qui se trouve à mi-chemi entre les villes de Francfort et Sarrebruck. Le passager a ensuite été emmené à l'hôpital pour examen, a détaillé la porte-parole.

Les coordonnées des personnes se trouvant à bord du train ont été enregistrées "afin de pouvoir les tenir au courant" dans le cas où le passager suspect est effectivement porteur du Covid-19. Le train a ensuite pu reprendre sa route.

Un cas confirmé au Brésil, le 1er en Amérique latine

Un premier cas de coronavirus a été confirmé au Brésil, a annoncé mercredi le ministre de la Santé, sur un patient de Sao Paulo (sud-est) ayant séjourné en Italie et qui est aussi le premier cas pour l'Amérique latine. "Nous avons la confirmation d'un cas positif", a annoncé lors d'une conférence de presse Luiz Henrique Mandetta au sujet de cet homme de 61 ans, qui devient le premier cas de contamination en Amérique latine, jusqu'ici épargnée par l'épidémie partie de Chine.


Le nouveau coronavirus a fait son apparition mardi dans quatre nouveaux pays: Autriche , Suisse , Croatie , Algérie . Ce mercredi, la Grèce annonce un premier cas de contamination dans le nord, à Thessalonique, rapporte mercredi le quotidien Ekathimerini. Il s'agit d'une femme de 38 ans qui a récemment voyagé dans le nord de l'Italie.

La maladie Covid-19 concerne désormais, Chine mise à part, trois douzaines d'Etats où elle a fait plus de 40 morts et 2.700 contaminations.

Mais l'épidémie, apparue en décembre dans le centre de la Chine, semble avoir atteint un pic dans ce pays: les autorités ont fait état mercredi matin de 52 nouveaux décès en l'espace de 24 heures contre 71 la veille, soit le chiffre le plus bas depuis plus de trois semaines.

Evénements culturels ou sportifs annulés, économie en berne et dégringolade continue des marchés financiers: au niveau planétaire, l'épidémie et ses conséquences inquiète particulièrement l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le monde n'est "tout simplement pas prêt" à y faire face, a averti mardi Bruce Aylward, l'expert qui dirige la mission conjointe OMS/Chine, de retour de Pékin. "Vous devez être prêt à gérer cela à une plus grande échelle, et cela doit être fait rapidement", a-t-il ajouté.


Le virus a circulé en Italie durant une semaine ou deux avant sa détection

Le virus Covid-19 a circulé en Italie durant "une à deux semaines" avant d'être détecté chez une première personne en Italie, a indiqué mardi un expert italien de la santé publique. Un douzième décès relié à l'épidémie de nouveau coronavirus s'est produit en Italie, où le bilan s'établit désormais à 374 cas et 12 morts, a annoncé mercredi la Protection civile. Tous les cas mortels sont des personnes âgées souffrant déjà d'autres pathologies graves, a précisé la Protection civile.

"Le virus a certainement circulé une semaine ou deux avant sa première détection. Cela ne fait aucun doute", selon Giovanni Rezza, chef du département des maladies infectieuses de l'institut national de santé publique. Il évalue le taux de mortalité du Covid-19 en Italie à "2 ou 3%" à cause de la population vieillissante. "Les plus âgés sont plus fragiles."

Trois nouvelles régions italiennes - Toscane (centre), Sicile (sud) et Ligurie (nord-ouest) - ont recensé des contaminations au nouveau coronavirus, a annoncé la Protection civile. Trois régions très touristiques et jusqu'ici épargnées ont enregistré mardi des cas de contamination: la Toscane, avec deux cas à Florence et Pistoia, et trois cas en Sicile dans un groupe originaire de Bergame (Lombardie). Un premier cas a aussi été détecté en Ligurie (centre-ouest). Les cas en Sicile sont les premiers dans le sud du pays.

Autriche: levée de la quarantaine d'un hôtel à Innsbruck

Les clients d'un hôtel touché par le nouveau coronavirus à Innsbruck en Autriche ont été autorisés à sortir, après la levée de la quarantaine imposée la veille à l'établissement, a-t-on appris mercredi auprès du gouvernement du Tyrol. Le Grand Hotel Europa, où a travaillé une réceptionniste italienne contaminée, n'est plus placé en quarantaine mercredi suite aux tests effectués sur soixante-deux personnes.

Toutes sont en bonne santé mais le confinement est maintenu pour neuf d'entre elles "par précaution" dans un lieu qui n'a pas été communiqué, car elles ont eu des contacts plus rapprochés avec la réceptionniste, a précisé un porte-parole du gouvernement.

Trois proches de cette jeune femme ont également été placés en quarantaine obligatoire, a-t-il ajouté, précisant que cette interdiction de sortie, surveillée par la police, allait durer deux semaines pour les douze cas au total traités préventivement.

La réceptionniste et son compagnon, tous deux âgés de 24 ans, placés en quarantaine dans un hôpital d'Innsbruck après avoir développé de la fièvre, ont été testés positifs mardi au nouveau coronavirus. Ils n'ont dorénavant plus de fièvre.

Il s'agit des deux premiers cas de coronavirus en Autriche.

Le couple est originaire de la région de Lombardie dans le Nord de l'Italie et avait voyagé en voiture pour se rendre à Innsbruck la semaine dernière. L'Italie a enregistré depuis vendredi soir une brusque flambée du nombre de cas de contamination, avec 10 morts (11 selon plusieurs médias).

De nouveaux cas d'infection signalés au Barheïn et au Koweït, 4 nouveaux morts en Iran

L'Iran a fait état mercredi de la mort de quatre personnes infectées par le nouveau coronavirus parmi 44 nouveaux cas détectés ces dernières 24h, portant le bilan à 19 morts et le nombre de cas à 139. Quinze des nouveaux cas ont été détectés dans la ville de Qom (centre), épicentre de l'épidémie en Iran, neuf à Gilan, quatre à Téhéran, trois au Khouzestan et entre un ou deux cas dans une dizaine d'autres provinces, selon le porte-parole du ministère de la Santé Kianouche Jahanpour.

Le Barheïn et le Koweït ont rapporté mercredi que de nouveaux cas d'infection au covid-19 avaient été enregistrés dans ces pays, tous venaient d'Iran. Trois femmes bahreïniennes ont été testées positives au nouveau coronavirus, portant le nombre de personnes infectées à 26, a indiqué l'agence de presse étatique BNA, citant le ministre de la Santé. Toutes les trois revenaient de vols indirects passés par l'Iran.

Au Koweït, trois citoyens ont également été testés positifs, portant le total des infections à 12. Ces trois personnes avaient également séjourné récemment en Iran, selon le ministre koweïtien de la Santé.

L'Irak et les Emirats arabes unis ont aussi répertoriés des cas d'infection liés à l'Iran.

Dans la république islamique, le nombre de morts du covid-19 est passé de 12 à 15 tandis que le nombre d'infectés est de 95.


Un premier cas de nouveau coronavirus déclaré en Algérie

Les autorités algériennes ont annoncé mardi un premier cas de nouveau coronavirus en Algérie, un Italien arrivé en Algérie le 17 février. Le seul cas confirmé de maladie en Afrique avait été jusqu'à présent recensé en Egypte. Le dispositif de "surveillance et d'alerte mis en place au niveau national a permis de détecter deux cas, des personnes âgées de 55 et 61 ans, répondant à la définition de cas suspect", a indiqué le ministère de la Santé. "Un cas a été confirmé positif au coronavirus" parmi ces deux cas suspects "de nationalité italienne", a-t-il précisé.

Selon la télévision, la personne infectée a été placée en isolement. Les circonstances de son infection ne sont pas établies. Le ministère de la Santé a assuré avoir "renforcé le dispositif de prévention autour du cas confirmé, et le dispositif de surveillance et de veille au niveau de tous les points d'entrée" en Algérie.

Le Vietnam interdit l'entrée sur son territoire aux citoyens de plusieurs pays touchés

Le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc a demandé au ministère des Affaires étrangères d'interdire l'entrée au territoire aux ressortissants des pays touchés par le nouveau coronavirus, indique mercredi un média d'Etat. L'interdiction concernera les pays les plus sévèrement touchés par l'épidémie tels que l'Italie, l'Iran, la Corée du Sud et le Japon.

La Corée du Sud est devenu le pays le plus affecté avec plus de 1.200 cas d'infections rapportés jusqu'à présent.

Il y a pour l'instant 83 personnes placées en quarantaine à Ho Chi Minh et Da Nang.

Dix-huit Sud-coréens qui ont refusé d'être placés en quarantaine à leur arrivée au Vietnam ont été expulsés vers leur pays d'origine mercredi.

Le Vietnam a aussi annoncé que les bâteaux-cargos arrivant de Corée du Sud seraient screenés.

Des 16 cas confirmés de covid-19 au Vietnam, tous ont pu être soignés et sont désormais guéris. Le dernier patient, un homme de 50 ans, a pu quitter l'hôpital mardi. Le pays n'a plus confirmé de cas d'infection depuis deux semaines.

La Roumanie confirme son premier cas de coronavirus

Le ministre de la santé roumain, Victor Costache, a confirmé le premier cas d'infection de coronavirus dans le pays, selon un média local. Le premier cas a été annoncé mercredi, un homme de 71 ans qui est entré en contact avec un Italien ayant récemment séjourné dans son pays.

Le patient a été admis dans un hôpital de la capitale Bucarest, selon le média PRO TV.

L'Italien en question s'était rendu en Roumanie en février, avant d'être testé positif au Covid-19 une fois de retour en Italie.