Entre 600 et 1.200 personnes issues de plusieurs pays ont contracté le nouveau coronavirus dans et aux abords de la station de ski autrichienne d'Ischgl (Tyrol), a déclaré jeudi le chef des autorités sanitaires autrichiennes, Franz Allerberger, lors d'une conférence de presse à Vienne. 

La station de ski d'Ischgl et la région environnante de la vallée de Paznaun au Tyrol ont été reliées à 600 contaminations en Autriche. En outre, "au moins autant, sinon le double, de personnes malades dans d'autres pays" pourraient être reliées à cette région, a fait savoir Franz Allerberger.

Peter Kolba, Autrichien impliqué dans la défense des consommateurs, dit avoir reçu des informations faisant état de 2.200 touristes testés positifs au Covid-19 après des vacances dans la vallée de Paznaun. Il s'agit de touristes en provenance d'Allemagne, de Suisse, de Grande-Bretagne, des Pays-Bas et des pays scandinaves. Nombre d'entre eux ont effectué des démarches pour déposer une plainte collective.

Les autorités régionales ont été critiquées pour avoir trop tardé à fermer les stations. L'affaire a donc donné lieu à une enquête. Cependant, selon les autorités locales, les stations de ski concernées ont été fermées et isolées immédiatement après la confirmation des premiers cas début mars.

Dnas la vallée de Paznaun, le premier signalement d'une personne infectée, une serveuse suisse travaillant dans un bar à Ischgl, a été fait le 5 février. La femme ne présentait que de légers symptômes mais n'a été testée que début de mars.

Le virus aurait également été introduit dans la région par deux Norvégiens qui ont étudié en Italie et sont allés skier au Tyrol.