Sept hommes ont été interpellés lundi dans l'ouest de la France lors d'un coup de filet antiterroriste, dont l'un déjà condamné en 2018 pour "apologie du terrorisme", a indiqué mardi une source proche de l'enquête. 

Ces interpellations, menées à Brest et dans le département du Finistère, se sont faites dans le cadre d'une information judiciaire pour "association de malfaiteurs à visée terroriste et criminelle".

Selon des sources concordantes, ces sept hommes sont soupçonnés d'avoir préparé un projet d'action violente en France et un projet de départ vers la zone irako-syrienne. Parmi eux figurent un mineur, âgé de 16 ans.

Les interpellés, dont certains étaient fichés S (pour Sûreté de l'Etat), faisaient l'objet d'un suivi pour leur appartenance à la mouvance islamiste radicale, d'après des sources concordantes. L'un d'eux, âgé d'une trentaine d'années, avait été interpellé au lendemain des attentats du 13 novembre 2015 pour avoir mimé un tir à l'arme automatique au passage d'une patrouille de police, a précisé cette source. Selon le quotidien local Télégramme, 15.000 euros en liquide avaient été découverts lors d'une perquisition à son domicile, ainsi que des images de propagande islamiste, stockées sur une clé USB. Cette affaire lui a valu une condamnation en 2018 à 3 ans de prison avec sursis pour "apologie du terrorisme".