"La situation s'améliore grâce à nos efforts collectifs, grâce aux mesures que nous avons prises (..), les conditions sont réunies pour une nouvelle phase d'allégement des mesures", a justifié le chef du gouvernement.

La vague hivernale de Covid-19 est en déclin depuis plusieurs semaines. En moyenne sur sept jours, le nombre de nouveaux cas de contamination s'établissait mercredi soir à 53.152 contre plus de 70.000 il y a une semaine.

La pression se réduit aussi à l'hôpital, où 2.329 personnes sont en soins critiques.

Le gouvernement avait jusqu'ici évoqué un passage sous le seuil des 1.500 malades en soins critiques d'ici mi-mars parmi les critères pour lever tout ou partie du pass vaccinal, en vigueur depuis le 24 janvier.

"A partir du lundi 14 mars nous allons suspendre l'application du pass vaccinal partout où il s'applique", a déclaré jeudi Jean Castex.

A la même date, il a annoncé la "fin du port du masque obligatoire dans tous les lieux où il est encore" appliqué, "c'est-à-dire plutôt à l'intérieur".

Deux mesures continuent toutefois de rester en vigueur. "Le port du masque restera obligatoire dans les transports collectifs de voyageurs compte tenu de la promiscuité", a-t-il dit. Par ailleurs le pass sanitaire restera aussi en vigueur dans "les établissements de santé, les maisons de retraite, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap qui sont particulièrement fragiles", de même que "l'obligation vaccinale qui s'applique aux soignants".