Voilà désormais un an que le coronavirus est entré avec fracas dans le quotidien de la planète entière. On parlait alors, souvenez-vous, du "mystérieux virus chinois". Et on en parlait il y a un an, encore assez peu... C'était bien avant que la crise sanitaire ne se développe, et s'accapare une immense partie de l'espace médiatique, gelant bien des pans de notre vie sociale, culturelle et économique.

Le 11 janvier 2020, la pandémie a toutefois pris un tournant décisif puisque c'est il y a 365 jours que le premier décès dû au Covid-19 était officiellement rapporté par la Chine. Cette première victime, que l'Empire du Milieu n'a jamais nommé (tout juste sait-on qu'il s'agit d'un homme de 61 ans, infecté sur l'un des marchés de Wuhan), allait en  appeler bien d'autres : près de 2 millions de personnes ont depuis péri des suites du Covid-19, qui a infecté quelques 90 millions d'habitants de la planète. En Belgique, 20.000 citoyens ont péri des conséquences du virus, qui a infecté au moins 665.000 Belges.

La suite n'est que trop bien connue : pandémie, confinements, scènes de débordements dans nos hôpitaux, décisions politiques controversées, masques, course au vaccin,...

Notre vidéo fait le point sur cette première année où le monde a dû composer avec le Covid-19. En posant cette question : avons-nous, au départ, sous-estimé la pandémie ?