"Ce matin nous avons reçu deux sacs, l'un avec des objets appartenant aux passagers et l'autre avec des morceaux de corps", a indiqué le porte-parole de la police Yusri Yunus à la chaîne Metro TV. La police "travaille sur les identifications", a-t-il précisé. 

Les équipes de recherches ont par ailleurs localisé dimanche les deux boîtes noires du Boeing qui s'est abîmé samedi en mer au large de la capitale indonésienne Jakarta avec 62 personnes à bord, selon Hadi Tjahjanto, le commandant des forces armées indonésiennes. "Nous avons localisé la position des boîtes noires", a-t-il précisé. "Les plongeurs vont commencer à les chercher et j'espère que cela ne prendra pas longtemps avant de les récupérer."

Des débris ont été ramenés au principal port de Jakarta où un poste de secours a été établi. L'appareil de Sriwijaya Air reliant Jakarta à Pontianak, sur la partie indonésienne de l'île de Bornéo, a perdu le contact avec les contrôleurs aériens samedi peu après 14H40 heure locale, quelque 4 minutes après le décollage.

Le lieu de l'accident présumé du Boeing se situe près d'îles touristiques, juste au large de Jakarta. Cinquante passagers et les 12 membres de l'équipage se trouvaient à son bord.

L'avion de Sriwijaya n'appartient pas à la nouvelle génération controversée de Boeing 737 MAX mais est un Boeing 737 "classique", vieux de 26 ans.