"J'ai désormais demandé à notre ambassadeur de rentrer à Canberra", a déclaré Jean-Yves Le Drian lors d'une audition sur la crise des sous-marins devant les commissions des Affaires étrangères et de la Défense de l'Assemblée nationale.

Le ministre n'a pas précisé à quelle date Jean-Pierre Thébault retournerait à son poste. Le Quai d'Orsay, contacté par l'AFP, n'a pas immédiatement répondu.

Le retour prévu de l'ambassadeur a été salué par le gouvernement australien.

Le ministre des Finances Josh Frydenberg a déclaré qu'il espérait que les deux puissances pourraient maintenant "aller au-delà de nos récentes déceptions".

La France avait vivement réagi après l'annonce d'un partenariat stratégique entre les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-uni, avec pour corollaire l'annulation d'un contrat portant sur douze sous-marins avec Canberra.

Dénonçant une "trahison", une "duplicité" et un "mépris" de la part de ses alliés, Paris avait rappelé ses ambassadeurs en Australie et aux Etats-Unis, un geste sans précédent envers ces deux pays, le 17 septembre.

Philippe Etienne est depuis rentré à Washington, le 29 septembre, à la suite d'une explication entre les présidents américain Joe Biden et français Emmanuel Macron le 23 septembre par téléphone.