Depuis plusieurs semaines, le hashtag "JeanMichelTrogneux" fleurit sur les réseaux sociaux et déchaîne les internautes avides de théories complotistes. Mais que se cache-t-il derrière cette tendance ?

Selon les utilisateurs repartageant ce hashtag, Jean-Michel Trogneux ne serait autre que l'actuelle Première dame française. D'après les rumeurs, Brigitte Macron serait ainsi transsexuelle et serait née sous un sexe masculin. Des suppositions évidemment totalement infondées et qui émanent à l'origine d'un compte Twitter anti-Macron, intitulé "Journal de la Macronie", comme le précisent nos confrères de Libération.

Le hashtag a ensuite été relayé en cascade par de nombreux comptes antivax et covidosceptiques ou qui présentent des affinités avec l’extrême droite.

Si ce n'est pas la première fois que Brigitte Macron est la cible de critiques ou d'insultes sur les réseaux sociaux, cette fois, la Première dame est bien déterminée à ne pas en rester là. Toujours selon Libération, Me Jean Ennochi, l'avocat de l'épouse du Président a en effet confirmé que des poursuites allaient être engagées, afin de "défendre ses intérêts" suite à ces publications.