Ces bulletins tardifs seront remis aux bureaux de dépouillement, a assuré le service postal. La poste américaine, l'USPS, "passe le balai" dans les bureaux de poste de chaque État qui autorise le comptage des bulletins de vote envoyés par correspondance, même arrivés après le jour de l'élection.

Ainsi, en Caroline du Nord et en Pennsylvanie, les bulletins oblitérés avant ou le jour des élections peuvent être comptabilisés, selon la loi de ces États, s'ils sont reçus jusqu'au 6 novembre. Dans le Nevada, ils peuvent être pris en compte jusqu'au 10 novembre.

Vendredi, le service postal américain dit avoir reçu 1.070 bulletins de vote dans un centre de tri de Philadelphie, 330 à Pittsburgh et encore 266 à Leigh Valley. Ces bulletins doivent être remis aux bureaux de dépouillement de l'Etat crucial de Pennsylvanie au plus tard vendredi soir pour être valides.

Si Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, remporte cet Etat industriel, il deviendra le 46e président américain. Les 20 grand électeurs de cet Etat lui permettraient en effet de franchir le seuil "magique" de 270 --la majorité du collège électoral-- qui le propulserait à la Maison Blanche et ferait de Donald Trump le président d'un seul mandat. Vendredi, les deux candidats étaient au coude à coude dans cet Etat crucial.