Peter Navarro a averti le président, le 1er mars 2020, d'agir rapidement pour investir dans des médicaments, des tests portatifs et d'autres fournitures pour lutter contre le virus, selon un mémo obtenu par la sous-commission spéciale de la Chambre sur l'épidémie de coronavirus. M. Navarro a également déclaré qu'il avait essayé d'acquérir davantage d'équipements de protection tels que des masques, critiquant le rythme de l'administration.

À l'époque, il y avait environ 100 cas confirmés de coronavirus aux États-Unis et seulement deux décès liés à l'épidémie. Mais après que Donald Trump ait ignoré les recommandations de Navarro, le conseiller commercial s'est lancé dans sa propre stratégie d'acquisition de fournitures avec peu de surveillance, selon les démocrates.

M. Navarro aurait alors dirigé l'octroi d'un prêt de 765 millions de dollars à Eastman Kodak pour la production d'ingrédients de médicaments génériques, alors que la société n'avait jamais fabriqué de médicaments auparavant. Un contrat à fournisseur unique de 354 millions de dollars pour des ingrédients pharmaceutiques a également été conclu avec une entreprise en démarrage appelée Phlow. Enfin, un autre contrat à fournisseur unique de 96 millions de dollars pour des respirateurs et des filtres électriques a été signé avec AirBoss Defense Group, dont Jack Keane, un allié de Trump, fait partie en tant que consultant rémunéré.

"Des preuves supplémentaires"

"Ces documents fournissent des preuves supplémentaires que l'administration Trump n'a pas réagi rapidement à la pandémie de coronavirus au printemps 2020 malgré les avertissements urgents, n'a pas mis en œuvre une stratégie nationale pour remédier aux pénuries critiques de fournitures qui mettaient des vies américaines en danger, et a poursuivi une approche désordonnée et inefficace de l'approvisionnement dans laquelle les hauts fonctionnaires de la Maison Blanche ont dirigé les contrats vers des entreprises particulières sans diligence ou concurrence inadéquate", a écrit James E. Clyburn, le président de la sous-commission, et ses collègues démocrates dans des lettres partagées avec le WashingtonPost.

Clyburn a également exhorté ce mercredi le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux Xavier Becerra, le secrétaire à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas et d'autres hauts fonctionnaires à divulguer de plus amples informations sur les arrangements de Navarro.  Le président de la sous-comission a déclaré que ses demandes précédentes avaient été bloquées par l'administration Trump l'année dernière.