Le cyclone attendu hier au Mexique a encore pris de la puissance

MIAMI Le cyclone Dean, considéré comme "potentiellement catastrophique", s'est encore renforcé lundi et avançait vers les côtes du Mexique, où il pouvait toucher la province fortement touristique du Yucatan dans la soirée.

Le cyclone de catégorie 4, sur une échelle qui en compte cinq, est accompagné de vents soufflant à 240 km/h, selon le dernier bulletin du Centre américain de surveillance des ouragans (NHC), basé à Miami. Il a déjà fait cinq morts en Martinique, Haïti et République dominicaine et se dirige actuellement vers Belize à la frontière sud du Mexique, après avoir touché dimanche la Jamaïque, où l'état d'urgence a été décrété.

À 12 h GMT (14 h, heure belge), l'oeil du cyclone se trouvait à 710 kilomètres à l'est de Belize, et se déplaçait vers l'ouest à la vitesse de 33 km/heure, selon le NHC. Dean est "extrêmement dangereux" et pourrait atteindre la catégorie 5, la plus dangereuse, dans les prochaines 24 heures. Un cyclone est classé dans la catégorie 5, celle de l'ouragan extrême, quand ses vents atteignent 249 km/h.

Une alerte cyclonique a été émise de la côte est du Belize jusqu'à Cancun dans la province mexicaine du Yucatan.

Les autorités mexicaines ont procédé à l'évacuation de 90.000 touristes en vacances à Cancun et dans les îles voisines, ainsi que 13.000 personnes travaillant sur les quelque 140 plateformes pétrolières du golfe du Mexique.

En Jamaïque, les forces de sécurité ont vu leurs pouvoirs renforcés pour faire face aux risques de délinquance ou de pillage durant l'état d'urgence décrété pour trente jours et pouvant être levé à tout moment.



© La Dernière Heure 2007