Monde

Trois hommes soupçonnés d'animer le forum French Deep Web-Market (FDW-M), "la plus importante plateforme du dark web francophone" selon les autorités, ont été inculpés en France quatre jours après le démantèlement par la douane de ce carrefour de la vente illégale de drogues, armes et faux papiers.

Après la mise hors ligne du forum Black Hand en juin 2018, c'est la deuxième opération d'envergure menée en France contre les trafics qui prospèrent à l'abri du "dark web", cet ensemble de réseaux cryptés et cachés au sein du deep web, la partie d'internet non référencée par les moteurs de recherche classiques.

Ciblé depuis 2018 par la douane française, FDW-M permettait de mettre en relation près de "6.000 utilisateurs et 750 vendeurs de drogues, d'armes, de faux papiers, de coordonnées bancaires et d'outils de piratage informatique", a précisé dimanche soir le parquet de Paris dans un communiqué.

Fruit d'une "vaste enquête", ce coup de filet, mené dans la nuit de mercredi à jeudi, "a eu pour effet de mettre hors ligne une grande majorité des places de marché illicites du darknet français", selon le ministère public.