Pluies torrentielles, vents violents: la tempête Dennis balaye dimanche le Royaume-Uni, clouant au sol des centaines d'avions pendant que l'armée est mobilisée et le sud du Pays de Galles en alerte rouge, la météo y présentant un "danger de mort".

Un mort au Pays de Galles

La tempête Dennis a coûté la vie à au moins une personne dimanche en Grande-Bretagne. Un homme a en effet été retrouvé mort dans la ville d'Ystradgynlais, au sud du Pays de Galles, après être tombé à l'eau. La tempête a particulièrement affecté le sud du pays. Plusieurs personnes ont dû être évacuées par bateau ou hélicoptères en raison d'inondations. Un nombre record de 600 avertissements concernant la montée des eaux, le vent et la pluie ont été émis au Royaume-Uni. De nombreuses routes et voies de chemin de fer sont également fermées.

Dimanche midi, le pays connaissait le record du "plus grand nombre d'alertes et d'avertissements en cours contre les inondations jamais enregistrés en Angleterre à ce jour", a indiqué un directeur de l'Agence environnementale (EA) dans un tweet, en dénombrant 594.

Elles s'étendent sur une zone allant du sud de l'Écosse à la Cornouailles (sud-ouest de l'Angleterre), après que plusieurs rivières sont entrées en forte crue. A Aberdaron, dans le sud du Pays de Galles, des vents de plus de 145 km/h ont été enregistrés.

Plusieurs centaines de vols à destination ou au départ de l'ensemble du Royaume-Uni sont cloués au sol, ont annoncé les compagnies British Airways et EasyJet. Samedi déjà, 230 vols EasyJet avait été annulés. Le service ferroviaire a aussi été suspendu dans le sud du Pays de Galles, en raison de la présence d'eau sur les voies.

L'Institut météorologique britannique(Met) a placé dimanche matin le sud du Pays de Galles en alerte rouge, le niveau d'alerte le plus élevé, à cause des fortes pluies liées à la tempête Dennis. Une première concernant les pluies depuis décembre 2015.

Une alerte rouge équivaut à "des conditions météorologiques dangereuses" présentant "un danger de mort", des risques de perturbations dans l'approvisionnement en énergie et des dommages aux infrastructures.

Au barrage de Cray Reservoir, dans le sud du Pays de Galles, il est tombé 132,8 mm de pluie entre samedi matin 7h et dimanche matin 8h00, soit l'équivalent de plus d'un mois de précipitations sur cette région (110,8 mm en moyenne en février), détaille le MET sur son site internet.

A la frontière entre l'Ecosse et l'Angleterre, l'Agence écossaise de protection de l'environnement (Sepa) a prié les habitants de quitter leur logement. D'autres évacuations sont en cours, notamment dans le village gallois de Skenfrith, a indiqué dimanche la police du Gwent sur son compte Twitter. Elle a lancé aussi un appel à témoins pour un homme disparu samedi, sans dire pour autant si cela était lié à la tempête.

Une autre disparition a été signalée à Brighton, où la police recherche activement une jeune femme d'une vingtaine d'années, qui a été aperçue entrant dans l'eau dimanche vers 02H45.

La situation restera complexe dimanche après-midi dans les régions du sud du Royaume-Uni, où "des pluies fortes et persistantes se déplaceront lentement vers l'est", a indiqué le Met sur son compte Twitter à 11H48, prévoyant "partout ailleurs un mélange de soleil et d'averses violentes", avec des épisodes "très venteux" dans le nord et l'ouest du pays.

© AFP
© AFP

Une jeune femme décède dans un accident probablement causé par le vent aux Pays-Bas

Une jeune Néerlandaise de 19 ans a succombé à ses blessures occasionées lors d'un accident de voiture à Neerkant, à l'est de Eindhoven dimanche soir. Une rafale a probablement causé l'accident, alors que la voiture a percuté un arbre. La jeune fille était seule dans l'habitacle, l'accident est survenu à 09h00 du matin.

14.000 foyers privés d'électricité dans le Nord et l'Ouest de la France

Selon le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, vers midi, environ 10.000 foyers étaient sans électricité en Bretagne: 4.500 dans le Finistère, 2.500 en Ille-et-Vilaine, 2.000 dans le Morbihan et 1.000 dans les Côtes-d'Armor.

D'après la communication régionale d'Enedis, 450 agents sont mobilisés sur le terrain pour rétablir le courant.

La communication régionale de la SNCF a évoqué dimanche matin des retards sur les lignes Rennes/Saint-Malo et Rennes/Saint-Brieuc en raison d'arbres ou de branches sur les voies.

"Cet après-midi, le vent va atteindre 100 à 110 km/h dans l'intérieur des départements placés en vigilance orange vent. On pourra localement trouver des pointes à 120km/h en rafales. Le passage pluvieux temporairement soutenu constitue un facteur aggravant en raison des sols saturés", a indiqué la préfecture du Morbihan dans un communiqué.

A 12H00, Enedis comptabilisait au total "14.000 clients coupés sur toute la partie Nord de la France de la Bretagne au Grand Est".

"Les premières visites de terrain font apparaître que les incidents sont dus à des projections de branches ou de débris dans les lignes 20.000 volts", a expliqué Enedis, précisant que dans le Nord et le Pas-de-Calais, 500 foyers étaient toujours privés d'électricité à 13H30, notamment autour de Saint-Omer, contre 2.500 à 9H00.

Le trafic ferries entre Calais et l'Angleterre était aussi "perturbé" dimanche matin selon le compte Twitter du port.

Les compagnies "DFDS Seaways" et "P&O ferries", qui transportent voyageurs et poids-lourds entre Calais et Douvres (Angleterre) ont toutes deux signalé des "retards" sur leurs ferries, via leurs comptes Twitter.

"Nous avons quelques retards, entre 30 et 45 minutes, mais qui n'ont rien à voir avec ceux de la semaine dernière", a indiqué une porte-parole de la compagnie DFDS Seaways, rappelant que la tempête Ciara avait provoqué le week-end dernier la suspension du trafic et la fermeture temporaire du port de Douvres.

© AFP

Météo-France a placé le Morbihan en alerte orange pluie-inondation et le Finistère en alerte orange vent violent et pluie-inondation jusqu'à dimanche 16H00. Dans un bulletin diffusé à mi-journée, quatre autres département ont été placés en vigilance orange pour le vent: les Côtes-d'Armor, l'Ille-et-Vilaine, la Manche et le Calvados.

"Un fort vent de sud-ouest souffle en rafales à plus de 100km/h sur le Finistère, les reliefs du centre Bretagne, le nord des Côtes-d'Armor et jusque sur les côtes exposées du Cotentin", indique Météo-France.

Contactés par l'AFP, les Codis (Centres opérationnels départementaux d'incendie et de secours) bretons ont fait état de nombreuses interventions, essentiellement des branches sur les routes, sans qu'il y ait pour le moment de blessés.

© AFP