"Le 29 novembre 2021, le Centre national des maladies animales exotiques de l'Agence canadienne d'inspection des aliments a confirmé les premières détections du SRAS-CoV-2 chez trois cerfs de Virginie (aussi appelés chevreuils du Québec, ndlr) sauvages au Canada", a précisé le ministère de l'Environnement dans un communiqué.

De récents rapports ont permis de prouver qu'aux Etats-Unis, le Covid-19 a été transmis par des humains à des cerfs de Virginie sauvages, mais à l'inverse, aucun cas de transmission des cerfs aux humains n'a été détecté, selon le ministère de l'Environnement. Les chevreuils canadiens infectés vivent dans les forêts de l'Estrie, une région du Québec voisine du Vermont et du Maine, deux États américains.

Tous étaient "apparemment en bonne santé", et ne "présentaient aucun signe clinique de la maladie", a précisé le ministère.

Des échantillons prélevés sur les gibiers début novembre ont permis de détecter la maladie. L'Organisation mondiale de la santé animale en a été informée le 1er décembre. Depuis le début de la pandémie, le coronavirus a infecté plusieurs espèces à l'échelle planétaire, y compris "des visons d'élevage, des animaux de compagnie et des animaux dans les zoos".