En Normandie, dans la ville de Vernon, la police a sauvé un chevreuil égaré. L'animal, complètement désorienté, a traversé la Seine à la nage puis a déambulé dans le centre ville, avant d'être repéré sur le parking du CHU de la ville.

Le cervidé était en fait en état d'ébriété. C'est un phénomène récurent bien qu'assez peu répandu en France : au printemps, des bourgeons gorgés de sucres attirent différents animaux friands de leur goût. Une fois ingérés, ils fermentent dans leur estomac et produisent des effets comparables à ceux de l'alcool.


"À cette époque de l'année, les chevreuils mangent les bourgeons des arbres, qui sont comme une drogue pour eux", explique Alain Coupé, lieutenant de louveterie du secteur.

La fondation 30 Millions d’amis vient de lancer un appel à la vigilance aux automobilistes, car si cette situation peut prêter à sourire, elle devient dangereuse lorsque les animaux s'égarent aux abords des routes.