Monde

L'armée de l'air israélienne a lancé des dizaines de raids dans la bande de Gaza durant la nuit de lundi à mardi à la suite d'intenses tirs de roquettes vers le sud d'Israël, ont indiqué des témoins et des sources de sécurité palestiniennes.

Ces attaques ont fait douze blessés, dont deux graves. Une porte-parole de l'armée israélienne a confirmé qu'une "opération aérienne surnommée ++haie de protection++ (protected edge) a été lancée".

Plusieurs maisons ont été visées par ces attaques dans le sud de la bande de Gaza notamment à Khan Younes, selon des témoins. La branche militaire du Hamas au pouvoir à Gaza, les brigades Ezzedine al-Qassam, a lancé des menaces à la suite de ces raids. Israël "a franchi une ligne rouge en attaquant des maisons. Si cette politique ne cesse pas nous répliquerons en élargissant le cercle de nos cibles au point de surprendre l'ennemi", ont prévenu les brigades dans un communiqué.

L'ex-chef du gouvernement du Hamas Ismaïl Haniyeh a appelé "à l'unité palestinienne sur le front politique et sur le terrain ainsi qu'à une intense coordination et coopération entre tous les membres de notre peuple pour faire face à cette étape critique".

Selon l'armée israélienne, plus de 40 roquettes ont été lancées de Gaza en une heure seulement, dont 12 ont été détruites en vol par le système de défense antimissile Iron Dome au-dessus des villes d'Ashdod et Netivot, dans le sud du pays.

D'après la télévision publique, le cabinet de sécurité, convoqué lundi par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a donné son feu vert à l'armée pour "durcir les représailles contre le Hamas".