Leur vol TUI a été annulé à plusieurs reprises, et leur retour reprogrammé ce jeudi a également connu quelques ratés.

Il y a les vacances qui laissent des souvenirs impérissables pour de bonnes raisons, et celles qui virent soudain au cauchemar. C’est le cas de plusieurs dizaines de voyageurs belges qui sont bloqués à Cancún (Mexique) depuis ce lundi 18 novembre. Alors qu’un avion devait les ramener en Belgique après un séjour réussi, les problèmes se sont enchaînés et personne ne sait quand ils pourront regagner le plat pays. Michael fait partie de ces voyageurs et nous a contactés ce jeudi. “Nous devions prendre l’avion ce lundi à 16h40 à Cancún et nous sommes jeudi matin et nous ne savons toujours quand nous allons pouvoir repartir, soufflait-il jeudi en milieu de journée. Tout ce qu’on sait, c’est que l’avion a eu un problème technique, et on nous a renvoyés vers des hôtels de la ville le temps de réparer le problème.

© D.R.

Tout cela après de longues heures d’attente à l’aéroport, et quelques tensions avec le personnel présent sur place. “On nous traite comme des enfants, et TUI ne nous donne aucune information précise. Nous recevons bien des SMS et des mails, mais la moitié sont erronés. On m’a par exemple dit que je pourrais reprendre un vol en… République Dominicaine ! On m’a aussi dit que mon vol était prévu à une date qui était déjà passée !

De quoi faire monter la tension chez certains passagers. “Les gens s’énervent, s’impatientent, crient scandale. Il y a aussi des personnes âgées et des enfants qui n’en peuvent plus, confie Michael. Et je ne parle pas des indépendants qui perdent de l’argent tous les jours ou ceux qui avaient une correspondance à leur arrivée à Bruxelles. Nous comptons porter plainte en rentrant pour obtenir des dédommagements.

© D.R.

L’avion devait finalement décoller ce jeudi à 6 heures heure locale (12 heures en Belgique, NdlR), mais les passagers ont dû attendre jusqu'à environ 10 heures du matin pour embarquer. Jusqu'à la dernière minute, c'était d'ailleurs l'incertitude. En fait, un autre problème technique est survenu, comme l’indique TUI. “Nous avons été victimes de la Loi de Murphy, comme on dit. Nous avons réglé le problème qui est apparu lundi. Cela a pris un peu de temps car nous avons dû faire venir la pièce d’Amsterdam. Et en redémarrant l’avion ce jeudi, un second problème est survenu, explique Sarah Saucin, porte-parole de TUI. Tous les passagers sont tenus au courant par SMS et mail et nous comprenons que ce n’est pas gai. On espère tout de même qu’ils ont pu profiter un minimum de ce séjour prolongé par la force des choses.

© D.R.

Tout est finalement rentré dans l'ordre pour Michael et ses compagnons d'infortune, qui ont décollé vers 10h heures locales, soit avec 4 heures de retard. "On nous a changé de gate pour la troisième fois de la journée, quel cinéma", nous dit-il au moment d'embarquer. "C'était assez étrange comme situation. Les émotions étaient vives et certains s'énervaient pendant que d'autres jouaient de la musique ou dansaient la Macarena.

Tout est bien qui finit bien, mais tout le monde se serait bien passé de cette semaine de stress.