Monde

Aux Etats-Unis, des élèves d'un collège qui souhaitaient joindre par téléphone un service de prévention des suicides sont en réalité tombés sur un service de conversations érotiques. 

Suite à une erreur de l'établissement scolaire, des collégiens californiens, qui étaient dépressifs et qui tentaient d'atteindre un service de prévention des suicides via un numéro fourni par l'école, ont été mis en relation avec des hôtesses de téléphone rose.

Jeanne Lavelle, la maman d'une élève, a déclaré à la chaîne locale ABC "être sidérée par cette erreur embarassante" que lui a rapporté sa fille. 

Le numéro en question faisait partie d'une liste de numéros d'urgences qui figurait au dos des cartes d'étudiant distribuées aux élèves du district scolaire de Lancaster, au nord de Los Angeles. Problème: un chiffre du numéro était incorrect et ce qui renvoyait donc vers un service de conversations érotiques.

Lundi soir, la direction du district scolaire a déclaré dans un communiqué que "les cartes trompeuses ont été ramassées et qu'elles seront rapidement remplacées".